Algérie : De la prison ferme pour deux anciens premiers ministres dans une affaire de corruption

Dans l’affaire “du montage automobile et du financement illégal de la campagne de Bouteflika”

AA / Algérie / Abdel Razek Abdallah

La justice algérienne a annoncé, mardi, une peine de 15 ans et 12 ans de prison à l’encontre de deux anciens premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdel-Malik Sallal, après les avoir reconnu coupables de corruption.

C’est ce qui ressort du verdict prononcé par le tribunal de « Sidi Mohamed » dans la capitale, dans l’affaire connue sous le nom “du montage automobile, et financement illégal de la campagne de Bouteflika” au cours de laquelle plusieurs ministres, anciens fonctionnaires et hommes d’affaires ont été poursuivis.

En effet, l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia (qui a dirigé le gouvernement à plusieurs reprises pendant le mandat de Bouteflika) a écopé d’une peine 15 ans de prison avec une interdiction d’exercer ses droits civils et politiques.

De son côté, Abdel-Malik Sallal, qui a dirigé le gouvernement entre 2012 et 2017, s’est vu infliger une peine de 12 ans de prison. (Anadolou)

Tags : Algérie, Abdelmalek Sellal, Ahmed Ouyahia, corruption,