Algérie : Ouyahia souffre d’un malaise lors de son procès

Ouyahia semble avoir souffert d’un malaise (vertiges) lors de son procès ouvert mercredi matin. Le juge lui demande s’il faut quérir un médecin, l’intéressé refuse.

Ouahia a assuré que son épouse n’a aucune société à son nom et que son fils a bénéficié du dispositif ANSEJ (l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ).

Le procès pour corruption de deux anciens Premiers ministres algériens, aux côtés d’autres ex-hauts dirigeants politiques et de grands patrons du secteur automobile s’est ouvert mercredi 4 décembre.

Plaidant l’absence de « « conditions d’un procès équitable », la défense d’Abdelmalek Sellal et d’Ahmed Ouyahia a annoncé qu’elle boycotterait sa réouverture, selon le bâtonnier d’Alger, Me Abdelmajid Sellini, qui défend également l’un des accusés, dénonçant une justice « politisée » et un climat de « règlement de comptes ».

Tags : Algérie, Ahmed Ouyahia, Abdelmalek Sellal, procès,