Maroc : Mohammed VI, est-il homosexuel ?

Etant donné son importance, les journalistes marocains devraient certainement se pencher sur la question de l’homosexualité du roi du Maroc.

Si certains de nos confrères soulèvent que ceci relève de la vie privée de Mohammed VI et que ses pratiques sexuelles lui appartiennent, il y a lieu de leur rappeler que cela est vrai dans la mesure qu’il s’agit de personnes privées. Mais que dans ce cas précis, il s’agit d’un personnage public, chef d’Etat de surcroît et que les tribunaux du Maroc prononcent des peines de 6 mois a 3 ans de prison pour « homosexualité » et que ces tribunaux les prononcent  » Au nom du Roi ».

Mohammed VI est également « Commandeur des Croyants » d’une religion qui condamne l’homosexualité et au Maroc bon nombre de lois sont basées sur la religion.

Il est donc intéressant et justifié de se poser des questions approfondies à ce sujet, notamment depuis que son divorce présumé de Lalla Salma a fait que les projecteurs focalisent sur sa personne.

En effet, l’histoire de son épouse disparue a alimenté les débats les plus fous autour de lui et a actualisé le sujet de son homosexualité. L’opinion publique se pose des questions sur les raisons qui ont fait que le couple royal explose. Des questions qui nous ramènent au passé d’un livre rédigé par Ferran Sales Aige, un journaliste espagnol qui a exercé longtemps en correspondant du journal El Pais.

L’homosexualité est un tabou au Maroc, ce qui la rend méconnue dans une société traditionnelle et très attachée à la religion. Pour beaucoup de marocains, le roi du Maroc ne peut pas être gay parce qu’il est marié. Cependant, selon de nombreux titres de presse, son mariage a été arrangé dans le but de mettre fin aux supputations sur son orientation sexuelle.

Tags : Maroc, Mohammed VI, homosexualité, gay,