Lalla Khadija, fille de Mohamed VI, le grand espoir féminin du Maroc

Sous le titre de « Lalla Khadija, fille de Mohamed VI, le grand espoir féminin du Maroc », la page people de El Confidencial rapporte que « la sœur cadette du prince héritier, Mulay Hassan, a participé il y a deux semaines à son premier acte public au palais, alors que sa mère, Lalla Salma, se porte toujours « disparue » « . « A 11 ans, dans une certaine mesure à cause de la nouveauté, elle éclipsa son frère et prince héritier, Moulay Hassan. Sa simple présence était une indication de ce à quoi nous pouvons nous attendre dans les années à venir ».

Selon le journal espagnol, « en quelques mois de rumeurs frénétiques, la grande protagoniste, avec l’autorisation du roi Mohamed VI, a été par son absence son épouse, la princesse Lalla Salma. Officieusement et de facto séparée du monarque, à part quelques informations filtrées à compte-gouttes sur la façon dont elle a passé ses vacances d’été, on sait peu de choses sur le lieu où elle se trouve et l’activité actuelle d’une femme qui a révolutionné cette monarchie et dont les spectaculaires cheveux roux bouclés sont devenus un authentique emblème et presque une métaphore. « 

« La presse marocaine a trouvé en présence de la princesse une valeur symbolique forte, car il y a beaucoup de filles de son âge ou similaires à celles concernées par les réformes qui seront mises en œuvre progressivement dans les années à venir. Elle soutient également que le roi est un père comme les autres, impliqué dans l’éducation de ses enfants et cherche à leur donner la formation la plus complète possible « , a-t-il ajouté.

« Avant cette journée dont nous parlons, Lalla Khadija avait déjà fait les gros titres de la presse le 25 mai dernier, lorsqu’elle était arrivée en compagnie de sa mère à un événement organisé à Rabat, où l’ex-épouse du roi avait reçu une médaille de la part de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en raison de son engagement dans la lutte contre le cancer au Maroc et ailleurs au monde. A ce moment-là, rien ne laissait présager la direction que prendraient les événements familiaux « , indique la même source.

« Il s’agit d’une image qui difficilement pourrait se reproduire à l’avenir, car Lalla Salma vit depuis quelques mois dans un ostracisme presque total, après avoir été retirée de la vie publique et sans autorisation de faire des déclarations. Malgré qu’elle n’a pas perdu ses droits en tant que mère du prince héritier et de Lalla Khadija elle-même « , conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.