Pétition pour le Retrait de la Tunisie de la coalition saoudo-américano-sioniste pour la guerre contre le Yémen

Pour signer la pétition, envoyer nom, prénom et profession a l adresse email/ tunisielibre@yahoo.fr 

La veille du jeudi 26 mars 2015, l’aviation militaire saoudienne et ses alliés du Golfe ont effectué une série de raids aériens sur Sanaa, la capitale de la République arabe yéménite, et sur de nombreuses autres villes et villages yéménites, en violation flagrante du droit international, qui interdit les guerres d’agression, et en l’absence de tout mandat du Conseil de Sécurité, garant de la paix mondiale, trahissant les chartes de la Ligue des Etats Arabes et de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) ainsi que les pactes pour une coexistence pacifique entre voisins.

La Tunisie pacifique, connue depuis toujours pour sa non-ingérence, se devait de condamner cette agression et appeler à y mettre fin immédiatement. Sauf que, dès l’annonce saoudite de la création d’une coalition dite islamique pour lutter contre le terrorisme, le 15 décembre 2015, la Tunisie s’est empressée d’y adhérer, comme elle avait rejoint l’alliance internationale pour lutter contre ISIS, menée par les États-Unis d’Amérique, également créée en marge de toute légitimité internationale.

C’est vraiment risible que la Tunisie s’implique dans des aventures internationales prétendant combattre le terrorisme, alors que, depuis sept ans, elle ne réussit pas à l’éradiquer sur son propre territoire, bien qu’il ne représente que peu de choses.

Aujourd’hui, après près de quatre années de guerre dévastatrice contre le Yémen frère, ravageant sa terre, son peuple, son patrimoine civilisationnel et culturel, après des dizaines de milliers de victimes, hommes, femmes et enfants, après la famine qui, selon les Nations-Unies, menace deux millions de Yéménites de mort lente, après la propagation d’épidémies et de maladies menaçant toute une génération de Yéménites, après toute cette destruction et tous ces drames qui ont frappé le noble peuple yéménite et après tous le crimes de guerre commis … Il est temps que la Tunisie se retire de cette coalition belliqueuse et criminelle.

Nous, les soussignés, invitons le Président de la République à annoncer publiquement et officiellement le retrait de notre pays de cette alliance  et de présenter des excuses aux Tunisiens qu’il a impliqués et aux Yéménites que nous aurions dû soutenir dans leur calvaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.