Hillary Clinton est le boucher de la Libye (Julia Assange)

Dans son compte Twitter, le fondateur de Wikileaks s’en prend à l’ancienne secrétaire d’État et candidate démocrate à la Maison-Blanche.

« Deux mensonges sur une capture d’écran: le boucher de la Libye Hillary Clinton accuse la Russie alors qu’elle est assise devant les mots #SheBringsPeace (#Elleamènelapaix) », a écrit le fondateur du portail de Wikileaks, Julian Assange, dans un nouveau tweet.

Ces paroles de l’Australien sont accompagnées d’une capture d’écran du tweet de l’agence AFP contenant une image de Clinton lors d’une interview mardi dans laquelle l’ancienne candidate démocrate à la Maison-Blanche a déclaré qu’elle n’avait perdu aux élections que par la combinaison de deux facteurs externes: l’intervention du directeur du FBI, James Comey, et « le Wikileaks russe ».

Selon Clinton, ces ingérences « ont découragé » les personnes « enclines » à voter pour elle. « Si les élections s’étaient tenues le 27 octobre, j’aurais été leur présidente », a-t-elle déclaré.

Auparavant, Assange avait accusé l’ex-candidate du parti démocrate d’avoir été « le personnage clé de la destruction de l’État libyen ». Selon lui, plusieurs courriels de Clinton ont révélé un ingénieux plan conçu plusieurs mois avant l’intervention occidentale dans le pays nord-africain en mars 2011, visant à faire de cette campagne militaire le thème principal de son mandat en tant que secrétaire d’État et d’en faire le tremplin depuis lequel elle pourra aspirer à la présidence des Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.