Ali Bongo, « frère » du roi Mohammed VI, bientôt au Maroc ?

Le roi du Maroc et Ali Bongo sont amis depuis l'enfance.

Etiquettes : Maroc, Gabon, Mohammed VI, Ali Bongo, coup d’Etat,

La junte militaire au pouvoir au Gabon a autorisé Ali Bongo à quitter le pays pour des raisons médicales. Le président déchu pourrait partir au Maroc, où il avait déjà suivi des thérapies de rééducation après avoir subi un accident vasculaire cérébral en 2018.

« Compte tenu de son état de santé, l’ancien président Ali Bongo Ondimba est libre de ses déplacements et s’il le souhaite, il peut se rendre à l’étranger pour des examens médicaux », a indiqué le porte-parole du Comité pour la transition et le redressement des institutions (CTRI), le Colonel Ulrich Manfoumbi Monfoumbi, dans une déclaration à la télévision nationale mercredi.

LIRE AUSSI : Afrique de l’Ouest : Malaise créée par les visites répétées du roi du Maroc

Ali Bongo Ondimba a été victime d’un accident vasculaire cérébral en octobre 2018 et s’est rendu au Maroc pour suivre des thérapies de rééducation. Il pourrait retourner au Maroc, où il entretient depuis sa jeunesse une forte amitié avec le roi Mohammed VI. Les pères des deux hommes, Omar Bongo Ondimba et Hassan II, étaient eux-mêmes amis. Ali Bongo accompagnait parfois son père qui se reposait au Maroc après une visite de travail en Europe ou dans un autre pays du Maghreb.

Juste après sa réélection, Ali Bongo Ondimba a été renversé, mercredi 30 août, par le général Brice Oligui Nguema, désormais président de la Transition. Jusqu’à présent, il était détenu à sa résidence au nord de Libreville.

#Maroc #Gabon #MohammedVI #AliBongo #CoupdEtat

Visited 1 times, 1 visit(s) today

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*