L’ONU saisie au sujet du sort de l’épouse du roi du Maroc, Lalla Salma

Samedi dernier, le média britannique The Sun a publié un article sur la princesse Lalla Salma sous le titre de « Le mystère de l’épouse du roi du Maroc, Lalla Salma surnommée la « princesse fantôme » après sa disparition il y a deux ans ». La publication a été largement relayée par la presse anglophone qui a manifesté un intérêt soudain pour l’histoire de l’ex épouse du souverain marocain contrainte de bouder la scène publique pour des raisons que l’opinion publique internationale aimerait connaître.

Dans cet article, le journal anglais a mis en exergue la tendance de la famille royale à dépenser sans compter poussée par le goût du luxe. Il rappelle que le roi Mohammed VI possède 12 palais et n’hésite pas à envoyer sa voiture Aston Martin à Londres pour réparation. «En 2005, il a été révélé que le roi et sa famille coûtaient au peuple marocain le surprennant montant de 263 millions de dollars par an, dont 1,8 million de dollars consacrés à la nourriture pour animaux de compagnie », précise-t-il. 

Suite à ces publications, Matthew Lee, le directeur du site Inner City Press, un site spécialisé dans les affaires des Nations Unies, a questionné le Secrétaire Général de l’ONU Antonio Guterres sur le sort de la princesse marocaine disparue.

«  Inner City Press a posé une question sur le Maroc, quelles sont les connaissances et les commentaires du SG de l’ONU sur le sort de l’épouse du roi du Maroc, la princesse Lalla Salma ? « Le roi et sa famille coûtent au peuple marocain 263 millions de dollars par an, il a 12 palais… », a-t-il écrit dans un tweet.

L’affaire Lalla Salma a pris des dimensions qui n’ont pas été prévues par le palais royal. Ce dernier sera probablement contraint de la pousser à faire une déclaration publique en vue de lever toute ambigüité.

Tags : Maroc, Mohammed VI, Lalla Salma, ONU, Inner City Press,