L’affaire Mandari : roi du Maroc, vraie-fausse monnaie, Sarkozy…

Voici une vidéo réalisée par un jeune YouTubeur afin de traduire celle déjà publiée sur Internet depuis longtemps et qui concerne la célèbre interview de Monsieur Ali Bourequat. Il est question d’une affaire d’escroquerie impliquant Monsieur Hicham Mandari, une escroquerie de haut vol puisqu’il sera question de l’impression de vraie fausse monnaie avec du vrai papier et les bonnes autorisations gouvernementales pour un montant de 300 millions de dollars.

L’autorisation de livraison du vrai papier argentin sera donnée par Nicolas Sarkozy selon le témoignage de Monsieur Ali Bourequat. C’est d’ailleurs ce même Nicolas Sarkozy qui fera extrader Hicham Mandari vers la France alors qu’il était emprisonné aux États-Unis. Il le fera ensuite libérer malgré la gravité des accusations, contre la remise d’un dossier de virements d’argent pour le compte de Jacques Chirac afin de l’utiliser contre lui lors de l’élection présidentielle. Monsieur Hicham Mandari se fera bien sûr assassiner en Espagne comme tout le monde pouvait s’y attendre.

Sauf que ce qui nous intéresse dans ce témoignage ce sont les affaires de mœurs et plus précisément de déliquescence des mœurs des familles royales des pays musulmans concernés. Nous apprenons en effet que la femme du roi couchait avec le patron de la police. Que plusieurs princes couchaient avec une même prostituée.

Bref, toutes ces histoires de coucheries étaient utilisées par l’escroc Hicham Mandari pour les faire chanter et obtenir des avantages concrets. Donc, lorsqu’il est question des mœurs des gens du pouvoir, il ne s’agit pas de vie privée car toute dérive peut-être utilisée par des ennemis afin de faire chanter les gouvernants ! C’est le fameux système dit des hirondelles que la Russie avait mis en place pour séduire et compromettre les diplomates accrédités sur son sol ; l’entité sioniste scélérate utilise cette même stratégie depuis très longtemps…

 

Source : lelibrepenseur.org, 25 jui 2019

Tags : Maroc, Hassan II, Hicham Mandari, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac,