Salma du Maroc, sa prison dorée

L’ex- princesse consort vivrait toujours au Maroc, à Dar Es Salam, résidence royale située à Rabat. La princesse quadra y vit avec sa fille , la princesse Khadija, 13 ans.

L’élégant prince Moulay Hassan , 16 ans, est lui parti vivre à Marrakech depuis septembre 2018. Il a en effet quitté le collège royal de Rabat pour entamer des études au lycée préparatoire aux techniques aéronautiques, en vue de passer un bac spécialisé.

Il souhaite devenir pilote, et son père en est d’accord. J’espère qu’il n’arrivera rien au prince dans ce type de carrière , car il n’y a pas pléthore d’héritiers et je doute qu’une femme puisse régner au Maroc… Le brave garçon apprend à cumuler études, stress familial et apprentissage de prince. A 16 ans, c’est un peu beaucoup.

Marqués par la séparation de leurs parents, les deux enfants auraient vu leurs résultats scolaires baisser . Ils auraient souffert » plus que prévu » du choc, selon le magazine espagnol. Moulay Hassan rentre dès qu’il le peut passer le weekend à Rabat auprès de sa mère et de sa soeur.

Le roi, lui, voyage beaucoup pour se faire soigner. Il souffrirait de soucis cardiaques et d’une maladie auto-immune. Il se ressource auprès de sa fratrie, et de ses copains. Il prépare activement la transmission à son fils, au cas où.

On peut imaginer que les deux enfants n’apprécient pas de voir leur maman vivre une vie de prisonnière recluse, esseulée, rejetée par leur propre père et la Cour.

Non seulement Salma vit-elle recluse dans son palais, mais ses appels téléphoniques sont filtrés. La flamboyante et businesswoman cheikha du Qatar essaie de l’appeler ? On lui répond que Salma n’est pas « disponible ». Idem pour d’autres dames royales arabes qui auraient tenté de joindre leur amie. En vain . Vraiment charmant. On peut imaginer qu’elle est surveillée en permanence.

Salma ne pourrait sortir sans autorisation personnelle du roi. On l’a vu aller au cinéma Atlas ou au Mega Mall avec ses enfants. On a aussi vu en 2018-2019 la princesse et ses enfants à Nice, en Grèce ou à Portofino.

Ciné, shopping, déjeuner, vacances dolce vita, tout semble très normal et tranquille, mais en fait rien ne serait possible sans l’autorisation expresse de M6. M6 aurait très envie d’isoler encore plus son ex en la reléguant dans une autre résidence non royale, où elle ne serait plus à la vue de la Cour. En effet, dans les résidences royales, Salma pourrait encore croiser des gens de la famille royale. M6 avait prévu une villa rachetée à un ancien ministre de l’Intérieur, mais il a finalement décidé d’y loger un ami boxeur marocain allemand qu’il admire énormément, et ses deux frères. Priorité aux copains.

Très clairement, la famille royale marocaine a tourné le dos à Salma. D’ailleurs, Salma a aussi perdu tous ses « amis » et autres obséquieux prudents , et autres faux culs. En effet, elle ne leur sert plus à rien et on craint d’être trop proche d’une femme en disgrâce. Dans un pays autoritaire comme le Maroc, il vaut mieux faire attention. Lui reste sa famille.proche, pere et soeurs .

En novembre 2018, la mise au ban de Salma apparut de façon éclatante à la mort de sa grand-mère, celle qui l’avait élevée. ( Salma a perdu sa maman quand elle avait 3 ans) . Salma se retrouva assez seule aux funérailles, car « personne » ne vint ou n’osa venir. A peine, un cousin de M6, plutôt en bisbille avec le roi, osa se fendre d’un tweet de condoléances. D’aucuns présentèrent leurs condoléances, et encore en toute discrétion. Bien sûr, le prince héritier vint soutenir sa mère. On comprend que ses résultats scolaires en aient pâti : déménagement, divorce des parents, perte de sa grand-mère, voir la détresse de sa mère…

Même M6 eut vent de ce boycott indécent et en prit ombrage. Aux 40 jours suivant la mort de ladite grand-mère, eut lieu un service religieux traditionnel en l’honneur de la défunte et cette fois, il y eut bien plus de monde autour de Salma…

La Fondation contre le cancer de Salma tourne au ralenti, faute de fonds et de la présence de sa Présidente, qui est interdite d’apparition. C’est la secrétaire générale de la fondation qui assure désormais les événements publics. La princesse n’a plus le droit de rien faire visiblement. Elle se doit de devenir une ombre, oisive et inutile ?

Si vous êtes en France, en Italie, observez si vous croisez une dame aux beaux cheveux flamboyants et chapeautée, cela pourrait être Salma.

Salma avait injecté un vernis de modernité, mais force est de constater que la monarchie marocaine s’avère aussi archaïque qu’avant avec la Mère des princes cachée ( Lalla Latifa vit désormais entre Neuilly et Versailles avec l’ancien chef de la sécurité du Roi Hassan II, dont la rumeur dit qu’il est le vrai papa de M6…)

Ce n’est pas très élégant de la part du roi de traiter ainsi la propre mère de ses enfants, comme une chose, un truc à cacher. Il aura beau chouchouter sa fillette, cela ne change à rien. Il y a quelque chose de dérangeant de voir le roi ériger ses enfants en substituts, alors qu’ils devraient déjà aller à l’école.

On ne peut que déplorer qu’il reproduise ce que son propre père avait fait à sa mère en la blacklistant, la mettant au secret . A la ( grande) différence qu’il laisse cependant les enfants voir leur mère , une chance qu’il n’avait pas eue, souffrant d’être isolé de sa génitrice. Bon, il y a du progrès.

Néanmoins , le roi pourrait laisser le droit à son ex de mener quelques opérations caritatives. Elle est charismatique et il craint qu’elle ne fasse de l’ombre à son auguste majesté. Salma est populaire , belle, charismatique, moderne, et aurait tout pour devenir une Diana marocaine, a fortiori sans contrôle royal. Pour éviter tout risque, comme à Tokyo, M6 choisit de nous la transformer en Masako du Maroc: aux oubliettes et muselée.

D’ailleurs, j’attends de voir ce que va faire Masako quand elle deviendra impératrice la semaine prochaine…eh oui, c’est bientôt !

Source: L’EFFET COLIBRI, THE HUMMINGBIRD EFFECT

Tags : Maroc, Mohammed VI, Lalla Salma, divorce,