Maroc : 4000 soldats ont rejoint l’armée israélienne à Gaza (Filali)

En Novembre 2021, en effet, soit un an à peine après la signature des accords d’Abraham à Rabat, le Maroc et Israël ont franchi un pas spectaculaire et sans précédant l’un vers l’autre en concluant un accord-cadre de coopération sécuritaire « sous tous ses aspects »

Etiquettes : Maroc, Forces armées royales, Israël, African Lion, Gaza, Palestine, Tsahal, Mohammed VI, Comité Al Qods,

IL SE SERT DE ‘’L’AFRICAN LION’’ POUR CACHER L’AFFAIRE DES 4000 SOLDATS DES FAR QUI ONT REJOINT L’ARMÉE SIONISTE À GHAZA : Grotesque diversion du Makhzen

Rien ne pourrait détourner le regard de l’opinion internationale sur le scandale des milliers de soldats marocains expédiés en renfort aux côtés de Tsahal dans sa furie guerrière contre les Palestiniens. L’histoire sera implacable avec le Makhzen.

Depuis quelques semaines, la presse marocaine tous supports confondus a orchestré un véritable battage médiatique autour des manœuvres « African lion 2024 » qui est mené conjointement avec les Américains. Le Makhzen, semble-t-il, a mis toute son énergie à l’œuvre pour surmédiatiser ce qu’il prétend être « le plus grand » exercice militaire dans le continent.

Curieusement, et bien qu’il se passe aussi chez eux, les Ghanéens, les Sénégalais et les Tunisiens réunis n’ont pas fait autant de bruit sur cet événement. Qu’y a-t-il de si particulier dans l’édition de cette année qui mériterait autant d’intérêt des médias ? Rien, à part les nombreuses défections parmi les traditionnels participants qui, par ailleurs, n’ont pas été signalées comme fait saillant. Habitués aux farces, coups bas et autres subterfuges comme pratiques du Makhzen, cet état de fait nous amène à se poser des questions. À savoir, ce qui se cache derrière cet écran de fumée ?

Il y a une semaine, un opposant marocain de notoriété publique a affirmé que les Forces armées royales ont volé en renfort à l’armée sioniste dans leur agression barbare déclarée aux Palestiniens dans leurs territoires occupés. Le chiffre avancé est effarant : « 4000 soldats marocains ont été expédiés à Ghaza aux côtés de Tsahal », a révélé Mohamed El Battiui, sur la chaine Youtube du couple opposant au régime marocain, Dounia et Adnane Filali.

Le Makhzen, pris de panique après ce scandale de taille qui a du fait l’effet d’une bombe dans le palais royal, a fait des pieds et des mains pour étouffer cette affaire. Du moins sur le plan médiatique. Mais, le coup est parti. On ne peut pas faire taire les médias sociaux, d’autant plus que les faits se déroulent sous les projecteurs du monde entier, ainsi braqués sur Ghaza où la population continue à se faire massacrer par l’entité sioniste.

Pour autant, les observateurs estiment que l’envoi de troupes des FAR en soutien à l’armée sioniste est une suite logique dans le processus de la normalisation conclu avec des pays arabes sous l’égide des Américains. En Novembre 2021, en effet, soit un an à peine après la signature des accords d’Abraham à Rabat, le Maroc et Israël ont franchi un pas spectaculaire et sans précédant l’un vers l’autre en concluant un accord-cadre de coopération sécuritaire « sous tous ses aspects ». Et ce, lors de la visite à Rabat du ministre israélien de la Défense, Benny Gantz.

À ce titre, confirme Mohamed El Battiui, Israël a prêté le serment d’assurer protection au régime marocain en contre partie de la normalisation. Cet opposant, considérant tout le mal du monde que représente l’officialisation de la normalisation avec l’entité sioniste, a donné pour preuve le peuple marocain qui continue à sortir dans la rue pour dénoncer ce rapprochement inédit avec une entité terroriste qui déroule sa machine de guerre contre les Palestiniens.

Pour lui, aujourd’hui, « les jours du système du Makhzen sont comptés ». En effet, derrière toute cette agitation du Makhzen, se cache le besoin vital de protéger ses arrières. Aux dernières nouvelles, la succession au sommet du pouvoir fait rage. Un indice de taille, des sources dignes de foi liaient le retour de Lalla Salma sur le devant de la scène, comme fait qui en dit long sur le conflit autour du trône. L’ex-femme du roi pourrait même, avancent des observateurs très au fait des secrets du trône, bientôt « devenir la mère du prochain roi du Maroc ».

Ceci, après notamment que M6 aura terminé avec son frère, Moulay Rachid, celui qui devrait normalement être le prince héritier. Toutes ces manœuvres ne sont pas étrangères au palais de Rabat. Elles nous rappellent le coup d’État de Skhirat » comme premier putsch militaire avorté contre le régime de Hassan II alors roi du Maroc, et qui a eu lieu en juillet 1971. Une année plus tard, ce fut le second coup d’état dit « des aviateurs », comme tentative de renverser le régime de Hassan II.

Farid Guellil

Le Courrier d’Algérie

#Maroc #Israël #Gaza #Palestine #AfricanLion #Tsahal