Maroc : La nomination de Haj Mediouri comme président de la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme était à la demande des 10 athlètes les plus en vue de l’époque

La nomination de Haj Mediouri comme président de la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme était à la demande des 10 athlètes les plus en vue de l’époque

Selon Aziz Daouda, directeur technique à la Fédération royale marocaine d’athlétisme à trois reprises, notamment de 1994 à 2006, Haj Mohamed Mediouri, l’ancien chef de la sécurité de Hassan II et beau-père du roi Mohammed VI n’a pas été imposé par le palais royal comme président de la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme. Un groupe des meilleurs athlètes du Maroc l’avait demandé à Hassan II en 1993.

Daouda a publié une copie de cette carte dans son blog. Voici le texte intégral de l’article à ce sujet :

Un document Historique pour notre athlétisme et un acte fondateur.

Mes amies et amis, je ne sais pas ce qui m’a pris ce soir. et triste. Sans doute en réaction aux propos de Mr Hayatou à l’encontre de notre pays. Des propos on ne peut plus méchants et revanchards.

Je suis nostalgique, alors j’ai décidé de vous livrer un document historique: La lettre adressée à feu Sa Majesté Hassan II pour qu’il nous donne Haj Mediouri comme président de la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme.

Cette lettre est signée par les 10 athlètes les plus en vue de l’époque. Said Aouita. Nawal El Moutawakel. Khalid Skah. Fatima Aouam. Moulay Brahim Boutayeb.Fatima El Faquir. Rachid ElBsir.Hassania Darami. Abdelaziz Sahere. Nezha Bidouane.

Je pense être le seul à détenir encore une copie de ce document historique, remis au secrétariat particulier de Sa Majesté. Quelques jours après le dépot Sa Majesté donna son approbation.

Un mois après Haj Mediouri se présenta à la présidence et fut élu en assemblée générale le plus normalement du monde.

Certains ont écrit et dit que Mr Mediouri avait été imposé par le palais royal, cela est archi-faux. Ce sont les athlètes de l’époque qui courageux s’étaient rebellés contre la présidence de Mr Moumine Mohamed et avaient réagit à la débâcle de Stuttgart, édition des championnats du monde de laquelle le Maroc était revenu bredouille et avec le scandale dit alors l’affaire Taki en prime.

Taki est un jeune athlète de Benguerire qui payera de sa carrière la bêtise et l’imbécillité d’autres personnes que le temps va certainement débusquer…

Voici le document dont je considère la signature comme un acte fondateur. Un acte qui va permettre d’assoir un athlétisme marocain mondialement performant.

Excuser la qualité du document, la technologie de 1993 n’était pas celle d’aujourd’hui.

Tags : Maroc, Mohammed VI, Mohamed Mediouri, FRMA, Fédération royale marocaine d’athlétisme, Aziz Daouda,