Le projet SWIM-H2020 SM en Algérie a tenu sa réunion en Alger

Le mécanisme de soutien SWIM-H2020, financé par l’UE, a organisé la fin de la semaine passée sa réunion nationale en Algérie, axée sur les ressources en eau durables et un environnement propre en Méditerranée.

SWIM-H2020 SM (2016-2019) est un processus régional clé visant à contribuer à la réduction de la pollution marine et à l’utilisation durable de ressources en eau rares dans la région méditerranéenne, en particulier dans les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

«Nous sommes ravis que l’Algérie ait tiré parti du programme SWIM-Horizon 2020 SM pour diverses questions d’importance pour le pays et les différentes parties prenantes impliquées. Il est essentiel de veiller à ce que les activités menées soient suivies avec le soutien des ministères et des agences gouvernementales concernés.

Ces interventions pourraient être prochainement complétées par des interventions appropriées à inclure dans la prochaine phase du projet, déjà annoncée par la Commission européenne», a déclaré le professeur Michael Scoullos, chef d’équipe du projet SWIM-H2020 SM.

L’objectif de la réunion nationale en Algérie, selon les organisateurs de l’événement, était «de présenter ce qui avait été accompli jusqu’à présent et ce qu’il reste à mettre en place jusqu’en avril 2019, date à laquelle la phase actuelle du projet s’achèvera.»

Outre les organisateurs, la délégation de l’Union européenne en Algérie, les représentants du ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables et du ministère des Ressources en eau, des agences nationales et des organisations internationales actives en Algérie, ainsi que des parties prenantes de tous les secteurs, notamment des universitaires, des ONG de défense de l’environnement et les médias ont assisté à la réunion.

SWIM-H2020 SM, en collaboration avec le ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables et le ministère des Ressources en eau, mène 6 activités d’assistance technique concernant: «la réutilisation des eaux usées traitées en agriculture par la sensibilisation et le partage de bonnes pratiques; l’identification de l’eau non facturée et l’intervention en vue de réduire les pertes dues aux fuites; la Protection des ressources en eau contre la pollution; la Sensibilisation et l’éducation au développement durable en mettant l’accent sur les ressources en eau non conventionnelles; la Caractérisation des déchets marins et côtiers dans plusieurs wilayas côtières; l’élaboration d’un plan national de gestion des déchets marins et côtiers».

L’Algérie a pleinement exploité les opportunités offertes par la composante régionale du projet avec plus de 470 personnes ayant participé à des formations et à des visites d’étude sur site, souligne un communiqué du programme. Une visite d’étude de fonctionnaires algériens compétents et de petites et moyennes entreprises et associations vertes est en cours à Barcelone durant cette semaine consacrée à «Encourager le passage à l’économie verte en Méditerranée – Concevoir des stratégies d’économie circulaire dans le secteur de l’emballage des aliments et boissons».

La table ronde organisée lors de la réunion nationale en Algérie a permis à d’autres projets et processus clés travaillant sur divers aspects de la gestion durable de l’eau et de la protection de l’environnement en Algérie, ayant un impact positif sur l’ensemble de la Méditerranée, de présenter leur statut et leurs progrès, renforçant ainsi la complémentarité et les synergies existantes entre projets et initiatives.

À noter que le projet SWIM-H2020 SM couvre 8 pays partenaires et dispose d’un budget de 6 705 000 €. Il organise plus de 100 activités dont 50 nationales et 35 régionales et couvre 21 thèmes.

Alger: Noreddine Oumessaoud 

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.