Tunisie-Arabie Saoudite : Volonté commune de hisser la coopération bilatérale à un palier supérieur

Signature de conventions correspondant à une enveloppe de 350 millions de dinars pour le financement de projets agricoles et d’eau potable

Un entretien a eu lieu, hier matin, à Riyad en Arabie Saoudite entre le Roi Salmane Ibn Abdelaziz Al-Saoud et le chef du gouvernement, Youssef Chahed, qui effectue une visite officielle au Royaume d’Arabie Saoudite les 13 et 14 décembre.

Selon un communiqué de la présidence du gouvernement, les deux parties ont passé en revue «les moyens de renforcer la coopération bilatérale dans plusieurs domaines prioritaires, notamment l’économie, les finances, les investissements et la coopération sécuritaire et militaire afin de faire face aux menaces du terrorisme et de l’extrémisme».

L’accent a été également mis sur l’importance d’échanger les expériences et les expertises dans les domaines scientifiques et culturels, ajoute la même source.

L’entretien a, en outre, porté sur l’état et les perspectives de la coopération entre les deux pays. Il a permis aussi «d’évoquer plusieurs questions arabes, régionales et internationales d’intérêt commun ainsi que les préparatifs en cours en prévision du 30e Sommet arabe, prévu en mars prochain, à Tunis, et les efforts déployés pour faire réussir cette échéance, à la lumière des grands défis qui se posent dans la région arabe».

Le chef du gouvernement a, à cette occasion, transmis au Roi Salmane «les salutations fraternelles du président de la République, Béji Caïd Essebsi», indique la même source.

La visite du chef du gouvernement en Arabie Saoudite s’inscrit dans le cadre de «l’impulsion des relations bilatérales entre les deux pays et de la volonté de les hisser à des paliers supérieurs», souligne le communiqué de la présidence du gouvernement.

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, et le Roi Salmane Ibn Abdelaziz Al-Saoud ont, par ailleurs, présidé la cérémonie de signature d’une série de conventions correspondant à une enveloppe de 350 millions de dinars. Ces fonds sont destinés à financer des projets de développement agricole et d’alimentation en eau potable dans le milieu rural. Les régions concernées comptent des zones prioritaires dont Joumine, Ghazala, Sajnène. Une partie des fonds sera, par ailleurs, accordée sous forme de dons pour la maintenance de certains monuments religieux

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.