L’approche unilatéraliste et populiste nuit à la crédibilité des Etats-Unis (commentaire)

BEIJING, 25 octobre (Xinhua) — Les frictions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine durent depuis plusieurs mois et ne présentent aucun signe tangible d’apaisement. Il est de plus en plus clair que ce problème a été provoqué par l’approche unilatérale et la tactique d’intimidation de Washington.

L’actuelle administration américaine a établi de manière partielle et trompeuse ses statistiques sur les échanges commerciaux entre les deux pays, des statistiques marquées par de fausses allégations flattant le sentiment populiste, ce qui a nui à la crédibilité des Etats-Unis.

Récemment, les Etats-Unis ont annoncé leur retrait de l’Union postale universelle, au motif que les tarifs postaux internationaux fixés par cette agence spécialisée de l’ONU confèrent, selon eux, un avantage injuste à des entreprises étrangères.

Ces allégations semblent avoir déjà été entendues ces derniers jours. Elles rappellent le discours prononcé plus tôt ce mois-ci par le vice-président américain Mike Pence, au sujet de la politique de l’actuelle administration américaine sur la Chine.

Cependant, des experts ont indiqué à maintes reprises qu’il était erroné de ne considérer que les chiffres des échanges commerciaux visibles. Bien qu’accusant un important déficit dans leur commerce de marchandises, les Etats-Unis jouissent d’un excédent considérable de leur commerce de services.

Les entreprises multinationales américaines ont du reste engrangé d’énormes profits sur le marché chinois et le marché mondial. L’économie américaine est sortie de la grande récession avec un boom de son marché de l’emploi en profitant de sa position de leader sur la chaîne d’approvisionnement internationale, qui a été renforcée au lieu d’être affaiblie.

Sur ce dossier, la Chine a toujours affirmé qu’elle restait ouverte à des négociations et était prête à travailler avec les Etats-Unis afin de résoudre le problème par un dialogue basé sur l’égalité et le respect mutuel.

Il faut avoir une perspective à long terme pour tirer un bilan de la mondialisation. Aujourd’hui, malgré les difficultés, tous les pays, y compris les Etats-Unis, sont dans une situation bien meilleure que celle qu’ils auraient connue sans elle.

Au lieu de jouer pleinement son rôle de contrôle institutionnel, la direction actuelle des Etats-Unis surfe sur une vague populiste. Il est dangereux de la part d’hommes politiques inexpérimentés d’utiliser délibérément des chiffres erronés pour brandir « la menace de la Chine ».

Tournant inexplicablement le dos au multilatéralisme et aux pratiques diplomatiques normales, l’actuel gouvernement américain recourt à l’unilatéralisme et à des tactiques déstabilisantes égoïstes. Même si les Etats-Unis parvenaient à obtenir de menus gains temporaires, ils pourraient subir de grandes pertes sur le long terme. Leur approche destructrice, une fois enclenchée, est pratiquement irréversible.

Source : Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.