Réapparition de Lalla Salma: la fin de la guerre de succession de Mohamed VI, bientôt actée?

Les deux princes se sont rendus vendredi 5 juillet dernier avec leur mère sur l’île grecque de Mykonos à bord d’un avion de la compagnie Royal Air Maroc, selon des images diffusées par la chaîne Mykonos Live TV, qui montrent le départ d’une grande caravane de l’aéroport. Des véhicules de luxe avec son entourage officiel, ainsi qu’une promenade nocturne pour eux trois dans le centre de la capitale de l’île, suivis par leurs gardes du corps.

Etiquettes : Maroc, Lalla Salma, Mohammed VI, prince héritier, guerre de succession, Mykonos,

Le feuilleton de l’ancienne épouse du commandeur des croyants Mohamed Vi, et mère du prince héritier, Hassan III, en l’occurrence Lalla Selma Bennani, est de retour dans la foulée des images diffusées à partir de l’île grecque de Mykonos.

Lalla Selma, annoncée comme morte ou disparue depuis quelques années, réapparaît dans l’île grecques avec avec ses enfants le prince héritier Hasan et la princesse Khadija, et accompagnée d’un entourage de 70 personnes et de trois camions remplis d’effets personnels.

Les deux princes se sont rendus vendredi 5 juillet dernier avec leur mère sur l’île grecque de Mykonos à bord d’un avion de la compagnie Royal Air Maroc, selon des images diffusées par la chaîne Mykonos Live TV, qui montrent le départ d’une grande caravane de l’aéroport. Des véhicules de luxe avec son entourage officiel, ainsi qu’une promenade nocturne pour eux trois dans le centre de la capitale de l’île, suivis par leurs gardes du corps.

Lalla Salma, 46 ans, a assisté pour la dernière fois à un événement officiel à Rabat en 2017, deux ans avant que l’avocat du monarque marocain à Paris, Éric Dupond-Moretti (actuel ministre français de la Justice) , ne la définisse comme « ex-femme » dans un communiqué officielle. Depuis 2019, à New York, elle n’avait plus été photographiée avec ses enfants, un geste qui normalise apparemment sa relation avec la famille royale.

Après 16 ans de mariage avec Mohamed VI, le magazine espagnol ¡Hola ! a annoncé en 2018 la séparation du couple régnant , sans confirmation du palais royal jusqu’à présent et le retrait du titre de princesse consort n’a pas non plus été confirmé.

Est-ce l’heure de la succession?

Avec la réapparition de l’ancienne épouse de Mohamed VI, beaucoup d’encre coule au sujet d’une éventuelle et imminente succession, à quelques jours de la célébration de la fête du Trône, qui serait une aubaine pour introniser le prince héritier Hassan III, bien protégé par le super conseiller du roi, André Azoulay.

L’intronisation de Hassan III, signifie la fin des illusions pour Moulay Rachid, le frère du Roi, soutenu jusqu’à ce jour par ses soeurs, en particulier la princesse Hasna à l’origine de la manœuvre d’empêcher Hassan III d’arriver à la succession de son père. La princesse Lalla Hasna redoute les représailles du prince héritier Hassan III, qui la soupçonne d’être derrière « la disparition mystérieuse» de sa mère Lalla Selma, qui serait « proche » de l’ancien consul de France à Tanger Denis François, retrouvé mort dans sa résidence en novembre 2020. Une mort mystérieuse du diplomate français, qui serait « suicidé » dans la foulée des informations de sa « proximité » avec la mère du prince héritier.

Mohamed VI, qui aura 61 ans en août prochain, souffre d’une maladie auto-immune appelée sarcoïdose qui affecte les poumons, les ganglions lymphatiques et provoque fatigue et perte de poids. Il a subi deux interventions chirurgicales pour une arythmie cardiaque, en février 2018 et en juin 2020. En 2019, il a également subi une intervention chirurgicale pour une tumeur bénigne à l’œil gauche. La santé du monarque est un sujet tabou dans la royauté devenue protectorat sioniste.

Mohamed VI est divorcé de la princesse Lalla Selma, depuis mars 2018, compte bien céder le trône à son fils Hassan III, et aller « terminer sa vie controversée » dans son nouveau palais à Zanzibar.

La Constitution, en vigueur depuis 2011, stipule que le fils aîné du roi Mohamed VI est le prince héritier. A 21 ans, il serait déjà en mesure d’accéder au trône, si nécessaire. À son tour, il doit être accepté comme commandant des croyants.

Algérie54, 9 juillet 2024

#Maroc #MohammedVI #LallaSalma #princehéritier #Mykonos

Visited 2 times, 2 visit(s) today