La Mauritanie, le Sénégal et le Mali sans connexion à cause d’une panne du câble reliant les Canaries à l’Afrique

El Africa Coast to Europe est le premier et unique câble reliant les Canaries à des pays de la côte ouest-africaine tels que la Mauritanie, la Guinée Conakry, la Sierra Leone ou la Gambie, entre autres. Sabotage ? On ne sait pas, mais cela a affecté un pays en guerre civile comme le Mali et en avril dernier, le gouvernement central a déclaré que ces infrastructures "ont gagné en importance dans un contexte de guerre hybride".

Etiquettes : Mauritanie, Sénégal, Mali, Afrique de l’Ouest, câble sousmarin, Internet, connexion, îles Canaries,

On ne sait pas s’il s’agit d’un sabotage, mais le gouvernement admet que ces infrastructures « ont gagné en importance dans un contexte de guerre hybride ».

Le navire Orange Pierre de Fermat, propriété de France Telecom, conçu pour gérer l’installation et la maintenance de tous types de câbles sous-marins, y compris les câbles à fibre optique pour le secteur des télécommunications ou les câbles d’énergie, arrive cette semaine à Tenerife pour faire le plein de carburant en direction de la côte ouest-africaine afin de réparer et identifier l’origine de la panne du système qui maintient 17 pays africains connectés à l’Europe via Tenerife, selon des informations obtenues par Vozpópuli auprès d’entreprises du secteur. C’est le premier et unique câble reliant les Canaries à des pays de la côte ouest-africaine tels que la Mauritanie, la Guinée Conakry, la Sierra Leone ou la Gambie, entre autres. Sabotage ? On ne sait pas, mais cela a affecté un pays en guerre civile comme le Mali et en avril dernier, le gouvernement central a déclaré que ces infrastructures « ont gagné en importance dans un contexte de guerre hybride ».

La gravité de la situation est qu’elle peut laisser la Mauritanie incomuniquée, en particulier pour les activités liées à l’information en temps réel sur la pêche ou les extractions de minéraux. Sans parler du fait que ce mois-ci en Mauritanie, il y a des élections et la gestion des réseaux sociaux dans ce contexte est souvent interrompue chaque fois que le gouvernement de ce pays estime qu’elle pourrait générer des mobilisations contre lui, comme cela s’est déjà produit au Sénégal en janvier dernier. Un porte-parole de Sonatel, l’opérateur majoritaire au Sénégal, a expliqué à Vozpópuli que « suite à un incident sur le câble sous-marin ACE, certains clients peuvent constater une lenteur du service Internet fixe et mobile ».

Le système de câble sous-marin ACE, qui signifie Africa Coast to Europe, mesure 17 000 kilomètres de long et relie l’Europe via les Canaries, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique du Sud. Plus de 450 millions de personnes et 24 pays sont connectés. Équipé pour offrir un accès de 100 Gbps, ACE fournit une connectivité hautes performances et maximise les possibilités d’interconnexion à Internet et d’échanges de trafic en Afrique.

En décembre dernier, plus de 30 représentants de 20 pays, membres du comité de direction du câble sous-marin ACE, ont visité les installations de Tenerife pour découvrir et reproduire son fonctionnement dans leurs pays d’origine. Le centre de données, ainsi que l’activité que le Cabildo de Tenerife développe, à travers Canalink, une entreprise publique tinerféenne, pour le déploiement de câbles sous-marins, font des Canaries un territoire stratégique pour la connectivité intercontinentale.

Selon l’exécutif des comptes internationaux de Canalink, Zakariaa Edouieb, le réseau développé ces dernières années « est essentiel pour la connectivité mondiale ». Les Canaries sont stratégiquement situées dans l’Atlantique et leur proximité avec l’Afrique fait que Canalink et son support technologique sont pris en compte par les grandes entreprises qui ont besoin de ces autoroutes sous-marines pour distribuer leurs données de manière efficace.

Le navire câblier Orange Pierre de Fermat tentera, avec sa robotique, de déterminer l’origine de la panne. Il dispose d’un robot sous-marin télécommandé pour effectuer une inspection préalable du fond marin et l’ouverture de tranchées pour enterrer le câble. Ces sous-marins sont conçus, fabriqués et opérés par Orange Marine. Le navire câblier, en service depuis 2014, s’occupe de la maintenance des câbles sous-marins dans la zone de l’Atlantique et du nord de l’Europe.

En avril dernier, le gouvernement a déclaré qu’il prendrait des mesures pour la protection des câbles sous-marins de télécommunications, par lesquels transite pratiquement 99 % de l’information numérique, selon Loreto Gutiérrez, directrice du Département de Sécurité Nationale de la Présidence du Gouvernement. Gutiérrez a mentionné la sécurité maritime comme l’une des priorités et a annoncé l’approbation récente, lors d’une réunion du Conseil de Sécurité Nationale, d’une nouvelle stratégie nationale de sécurité maritime qui met à jour celle en vigueur depuis 2013.

Parmi les mesures concrètes, Gutiérrez a cité la protection des câbles sous-marins de télécommunications, par lesquels transite pratiquement 99 % de l’information numérique à l’échelle mondiale. « Cette infrastructure maritime, qui permet des activités telles que l’échange d’informations sur Internet, les transactions financières ou le commerce numérique, a gagné en importance dans un contexte de guerre hybride », a déclaré Gutiérrez lors d’une comparution en avril dernier devant la Commission mixte Congrès-Sénat de Sécurité Nationale pour expliquer les grandes lignes d’action de son département.

Source : Voz Populi

#Mauritanie #Sénégal #Mali #Internet #Canaries #Câble

Visited 1 times, 1 visit(s) today