Le Maroc tente de parasyter l’accord gazier entre l’Algérie et la Slovénie

Sur les questions régionales, les ministres se sont concentrés sur le rôle du Maroc au Sahel et sur la question du Sahara occidental, le ministre Fajon ayant réitéré le soutien de la Slovénie au processus onusien visant à une solution politique juste et durable acceptable par toutes les parties. Les deux ministres ont réitéré leur soutien au travail de l'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU et ont appelé au respect des résolutions de l'ONU et de la Charte des Nations Unies.

Contrairement aux informations diffusées par des médias marocains, la Slovénie soutient les efforts des Nations Unies en vue de trouver une solution mutuellement acceptable pour le conflit du Sahara Occidental. Dans le communiqué officiel du Ministère solvène des Affaires étrangères et européennes, le plan d’autonomie marocain n’est même pas mentionné. Voici le texte intégral du communiqué:

La ministre Fajon en visite officielle : le Maroc et la Slovénie s’engagent aujourd’hui à une coopération plus large

La ministre des Affaires étrangères et européennes Tanja Fajon effectue une visite officielle à Rabat à l’occasion du 32ème anniversaire des relations diplomatiques entre la Slovénie et le Maroc. Elle et son homologue marocain, Nasser Bourita, ont réaffirmé les excellentes relations entre les deux pays et signé une déclaration commune visant à renforcer davantage la coopération dans divers domaines, notamment au niveau opérationnel dans le domaine de la migration irrégulière.

Au cours de leur entretien bilatéral, les deux ministres se sont concentrés sur le renforcement de la coopération politique et économique entre leurs deux pays et ont discuté des questions internationales et régionales d’intérêt commun, notamment la situation au Moyen-Orient et en Afrique.

Le Maroc est l’un des partenaires commerciaux les plus importants de la Slovénie en Afrique et dans la Méditerranée. « Le Ministre et moi-même avons exploré les moyens de renforcer la coopération économique entre les deux pays et de donner une nouvelle impulsion aux domaines d’intérêt commun, notamment dans les secteurs à forte valeur ajoutée. Nous avons également salué l’intérêt porté au renforcement du réseau de transport entre Tanger Med et le port slovène. de Koper », a déclaré le ministre Fajon après les entretiens. Elle et son homologue marocain ont convenu de la nécessité d’organiser des forums économiques pour promouvoir les échanges entre les entités économiques slovènes et marocaines, notamment dans les domaines de l’énergie, de l’environnement, de la logistique, de l’agriculture, de l’industrie automobile et des technologies vertes.

Afin de promouvoir le développement humain et économique, la coopération culturelle et académique est essentielle aux côtés de la coopération économique. La Slovénie et le Maroc partagent une identité méditerranéenne et il existe de nombreuses opportunités d’approfondir les liens déjà établis, par exemple à travers les universités euro-méditerranéennes de Fès et EMUNI de Piran.

« D’un autre côté, nous souhaitons également renforcer la coopération politique et technique dans le domaine de la migration et de la prévention de l’immigration clandestine. Je me réjouis donc que le ministre et moi ayons convenu aujourd’hui de créer un groupe de travail maroco-slovène pour traiter de la question ces questions », a déclaré le ministre Fajon, qui avait précédemment mis en garde son homologue marocain contre le nombre croissant d’arrivées irrégulières de citoyens marocains et les problèmes que cela engendre.

Le ministre Bourita a félicité le ministre Fajon pour l’approche inclusive que la Slovénie, en tant que membre non permanent, apporte aux travaux du Conseil de sécurité de l’ONU. Il a notamment souligné les priorités de la Slovénie au Conseil de sécurité, qui contribuent au maintien de la paix et de la sécurité internationales. Dans ce contexte, la position honnête et le rôle de la Slovénie dans la recherche d’une solution au conflit au Moyen-Orient ne sont pas passés inaperçus. Le ministre Bourita s’est également félicité de la reconnaissance par la Slovénie de l’État indépendant et souverain de Palestine. Les deux ministres ont appelé toutes les parties à respecter les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation au Moyen-Orient.

Sur les questions régionales, les ministres se sont concentrés sur le rôle du Maroc au Sahel et sur la question du Sahara occidental, le ministre Fajon ayant réitéré le soutien de la Slovénie au processus onusien visant à une solution politique juste et durable acceptable par toutes les parties. Les deux ministres ont réitéré leur soutien au travail de l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU et ont appelé au respect des résolutions de l’ONU et de la Charte des Nations Unies.

En prévision du début du processus de Lucerne, ils ont évoqué l’agression russe en Ukraine et les efforts déployés pour mettre un terme juste et durable à la guerre. Ils soutiennent la souveraineté et l’intégrité territoriales de l’Ukraine.

Le ministre a ensuite rencontré des représentants de la Caritas Rabat, qui met en œuvre des projets d’autonomisation des femmes au Maroc dans le cadre de la coopération au développement de la Slovénie. Elle a également rencontré le président de la Chambre des représentants du Parlement marocain, Rachid Talbi El Alami.

#SaharaOccidental #Maroc #Slovénie #Bourita #TanjaFajon

Visited 1 times, 1 visit(s) today