Les événements récents révèlent le vrai visage de l’Occident essayant d’imposer ses règles — Lavrov-

Les Etats-Unis et leurs alliés utilisent des instruments économiques comme une arme, essayant, par la pression des sanctions et le chantage financier, d'influencer le choix des modèles de développement et des partenaires commerciaux par les États souverains

Etiquettes : Occident, Russie, hégémonie, BRICS, Sergueï Lavrov, multipolarité, Nizhny Novgorod,

Les États-Unis et leurs alliés ne renoncent pas à tenter de maintenir leur domination déclinante et de ralentir les processus objectifs de multipolarité en cours de formation, a noté le ministre russe des Affaires étrangères.

Les derniers événements sur la scène mondiale ont révélé le vrai visage de l’Occident qui aspire à imposer son ordre au monde, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères des BRICS à Nizhny Novgorod.

« Les récents événements internationaux ont fait tomber les masques de ceux qui, jusqu’à présent, revendiquaient verbalement presque le droit exclusif de déterminer les soi-disant valeurs universelles présentées comme un ordre basé sur des règles », a déclaré le haut diplomate russe.

Lavrov a noté que les partisans de ce concept tentent d’imposer des normes et des mécanismes d’interaction qui ne profitent qu’à eux, remplaçant le dialogue équitable et honnête par des coalitions étroites qui agissent secrètement et s’approprient le droit de parler et d’agir au nom du monde entier.

Cela dit, les États-Unis et leurs alliés ne renoncent pas à tenter de maintenir leur domination déclinante et de ralentir les processus objectifs de multipolarité en cours de formation, a noté le ministre russe des Affaires étrangères.

« Ils utilisent des instruments économiques comme une arme, essayant, par la pression des sanctions et le chantage financier, d’influencer le choix des modèles de développement et des partenaires commerciaux par les États souverains », a ajouté Lavrov.

Les économies des BRICS ont réussi à briser l’hégémonie des États-Unis, déclare le président bolivien

Les économies des BRICS ont été capables de perturber l’hégémonie des États-Unis, a déclaré le président bolivien Luis Arce lors de la réunion plénière du Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF).

« De nos jours, l’ordre mondial évolue vers un état plus juste et équilibré, basé sur la multipolarité et le multilatéralisme », a-t-il déclaré. « Les économies du bloc BRICS ont réussi à briser l’hégémonie des États-Unis et représentent l’espoir pour le développement de la coopération et de la complémentarité entre les pays. »

Le président bolivien a souligné que son pays envisage de participer aux BRICS, car cela offre « d’énormes perspectives de transformation et de transfiguration ainsi qu’une industrialisation accélérée ».

Le groupe des BRICS a connu deux vagues d’expansion depuis sa création en 2006. En 2011, l’Afrique du Sud a rejoint les quatre nations fondatrices que sont le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine. En août 2023, six nouveaux membres, dont l’Argentine, ont été invités à rejoindre le groupe. Cependant, l’Argentine a décliné l’invitation fin décembre. Cinq nouveaux membres – l’Égypte, l’Iran, les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite et l’Éthiopie – ont été intégrés à la famille des BRICS le 1er janvier 2024.

Le Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF) se tiendra du 5 au 8 juin. Le thème de cette année sera « La formation de nouvelles zones de croissance comme pierre angulaire d’un monde multipolaire ». Les événements prévus comprennent des réunions pour les petites et moyennes entreprises, les industries créatives, la journée de la jeunesse du SPIEF, ainsi que les forums sur la sécurité des médicaments, l’académie du SPIEF et le SPIEF Junior. Le SPIEF est organisé par la Fondation Roscongress. TASS est le partenaire d’information de l’événement.

TASS

#BRICS #Russie #Occident