Après sa victoire aux élections européennes, le RN s’en prend à l’Algérie

Début décembre 2023, l’Assemblée nationale française a rejeté un texte demandant aux autorités françaises de dénoncer l’accord franco-algérien de 1968. La proposition, déposée par Les Républicains, a été repoussée, avec 151 voix contre et 114 pour.

Etiquettes : Algérie, France, RN, Rassemblement national, Sébastien Chenu, accords de 1968, élections européennes, extrême droite,

Le Rassemblement national (RN), anciennement appelé le Front national (FN), un parti d’extrême droite français, a remporté dimanche une large victoire aux élections européennes. Après quoi, le président français, Emmanuel Macron, a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale (la chambre basse du Parlement) et l’organisation d’élections législatives dès fin juin.

Fidèles à leur approche anti-algérienne, les cadres du RN s’en prennent d’ores et déjà à l’Algérie. Le porte-parole du parti, Sébastien Chenu, a remis sur la table, ce lundi, l’abrogation des accords relatifs à la circulation des Algériens en France datant de 1968.

« Ce que nous proposons déjà. C’est par exemple d’abroger les accords qui nous lient à l’Algérie de 1968 », a-t-il déclaré sur BFM TV. Et d’ajouter, « ces accords n’ont aucune raison d’être aujourd’hui ».

Face à l’insistance de la journaliste Apolline de Malherbe sur l’abrogation définitive des accords. Le porte-parole du RN a botté en touche. « En tout cas, on les remettra en discussion. C’est-à-dire qu’on les redéfinira totalement ou de façon à ce qu’ils ne soient plus dérogatoires du droit d’immigration, de façon à pouvoir permettre à l’Algérie de reprendre un certain nombre de ses ressortissants », a-t-il extrapolé.

Début décembre 2023, l’Assemblée nationale française a rejeté un texte demandant aux autorités françaises de dénoncer l’accord franco-algérien de 1968. La proposition, déposée par Les Républicains, a été repoussée, avec 151 voix contre et 114 pour.

Ennahar Online

#Algérie #RN #France #electionseuropéennes #extrêmedroite