Union Européenne : L’Algérie, 2ème forunisseur de gaz naturel

Du 29 février au 2 mars prochains, l'Algérie accueillera le septième sommet du FPEG, qui représente 70 % des réserves prouvées de gaz dans le monde et plus de 40 % de la production commercialisée.

En 2023, l’Algérie était le deuxième exportateur de gaz naturel vers l’Union européenne par le biais de gazoducs, représentant 19 % du total, et a enregistré une augmentation significative de ses exportations de gaz liquéfié (GNL), devenant ainsi leader sur le continent africain, selon le dernier rapport du Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) publié ce mercredi, rapporte Swissinfo citant EFE.

Derrière la Norvège avec 54 % de part de marché et suivie par la Russie avec 17 %, l’Algérie a atteint l’année dernière une moyenne mensuelle de 2,400 millions de mètres cubes grâce à ses deux gazoducs la reliant directement à l’Italie et à l’Espagne, précise la source.

Swissinfo indique que « le projet Galsi, signé entre le pays maghrébin et l’Italie, prévoit la construction d’un troisième gazoduc de 840 kilomètres destiné à transporter du gaz, de l’hydrogène, de l’ammoniac et de l’électricité, bien qu’il soit encore à l’étude ».

Par ailleurs, les exportations mondiales de GNL ont augmenté de 5,3 % en glissement annuel, soit l’équivalent de 1,900 millions de tonnes, atteignant un niveau « record ». La Norvège a enregistré la plus forte augmentation avec 59 %, tandis que l’Algérie et le Pérou ont enregistré des hausses de 25 % et 22 % respectivement.

Du 29 février au 2 mars prochains, l’Algérie accueillera le septième sommet du FPEG, qui représente 70 % des réserves prouvées de gaz dans le monde et plus de 40 % de la production commercialisée, afin de discuter des perspectives du marché et d’étudier des propositions visant à garantir la capacité des États membres à planifier et gérer indépendamment leurs ressources.

En décembre dernier, le ministère de l’Énergie algérien a annoncé la mise en service de plusieurs gisements de gaz dans le but d’ajouter 4 000 millions de mètres cubes annuels et ainsi d’élargir les exportations vers les marchés européens cet hiver.

#Algérie #Gaz #UE #exportations