Qatargate : Panzeri va sortir de prison

Tags : Maroc_qatargate, Parlement Européen, corruption, Antonio Panzeri, Eva Kaili, Francesco Giorgi, Marc Tarabella,

La chambre du conseil a validé ce jeudi la poursuite de la détention de Pier Antonio Panzeri, le cerveau en aveux du « Qatargate », sous le régime du bracelet électronique, a confirmé son avocat Laurent Kennes à la RTBF. L’Italien devrait sortir de prison dans les prochaines heures ou prochains jours, lui qui était privé de liberté depuis le 9 décembre, soit quasiment depuis quatre mois, a rapporté Le Soir. « En janvier, Antonio Panzeri a signé avec le parquet fédéral un mémorandum de repenti, cette loi qui permet de bénéficier d’une peine négociée et allégée en échange d’informations complètes et sincères sur les crimes ou délits commis par l’intéressé et ses complices ».

« Le placement sous bracelet électronique de M. Panzeri se situe dans ce contexte : l’Italien aura donc passé quatre mois derrière les barreaux. Ses auditions sous le statut de « repenti » peuvent toutefois parfaitement se poursuivre. Antonio Panzeri, bien que sorti de prison, reste privé de liberté », précise le journal belge.

« Dans cette affaire au retentissement international, deux personnes restent en prison : l’ex-vice présidente du Parlement européen Eva Kaili, à Haren, et l’eurodéputé belge Marc Tarabella, à Marche-en-Famenne. Francesco Giorgi, le compagnon de Mme Kaili et ex-assistant de M. Panzeri, a bénéficié d’un placement sous bracelet électronique fin février. Quant à l’eurodéputé italien Andrea Cozzolino, il est assigné à résidence à Naples en attendant qu’un tribunal statue prochainement sur son éventuelle remise aux autorités belges », conclue-t-il.

#Maroc_qatargate #Parlement_Européen #Corruption #Antonio_Panzeri

Be the first to comment on "Qatargate : Panzeri va sortir de prison"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*