Mohamed Habib Jemli change de CAP et décide de former un Gouvernement de compétences non partisanes

A l’issue de sa réunion avec le Président de la République Kais Saïed, ce lundi après-midi 23 Décembre 2019 au Palais de Carthage, réunion à laquelle ont été convoqué Rached Ghannouchi, Youssef Chahed, Mohamed Abbou et Zouhaier Maghzaoui, le Chef du gouvernement chargé de former le nouveau gouvernement, Mohamed Habib Jemli, a tenu une conférence de presse urgente au palais de Dar Dhiafa où il a annoncé la formation d’un gouvernement d’unité nationale et indépendant de tout parti politique, dont les critères sont l’efficacité, la compétence, l’intégrité, et la capacité de diriger.

Jemli a déclaré que l’important c’est de former un gouvernement basé sur des compétences et une équipe gouvernementale homogène, ajoutant que la scène politique connait beaucoup de tiraillements, non seulement entre les partis, mais également entre les personnes et les personnalités.

Il a soulevé aussi d’une autre difficulté, c’est que les partis ont des perceptions différentes, ce qui a rendu la scène plus compliquée, et face à ces difficultés, la tâche n’a pas été facile, malheureusement.

Jemli a noté dans le même contexte que certains partis politiques ont posé de nombreuses conditions, dont certaines sont objectives et difficiles à la fois du point de vue théorique, et afin de mettre fin à cette controverse, à un moment où le peuple tunisien n’a pas caché ses inquiétudes, Jemli a affirmé avoir fait des concessions dans le but du resserrement des rangs et pour avancer.

Le Chef du gouvernement chargé a déclaré entre-autres : « J’ai été surpris dimanche que trois partis sur quatre aient refusé de participer au gouvernement« .

Tunivisions.net, 23 déc 2019

Tags : Tunisie, Habib Jemli, gouvernement, technocrates, gouvernement de compétences,