Algerie: «On doute de la crédibilité de l’ANIE» (Djaballah)

Le Front de la justice et du développement (FJD) a estimé que l’installation de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) est faite en dehors d’accords politiques et d’un consensus national, dont les lois étaient imposées unilatéralement, ce qui amène à douter de la crédibilité et de la transparence des élections.

Le FJD a indiqué dans un communiqué, rendu public samedi, qu’il refuse la persistance du pouvoir dans l’intimidation et l’incarcération des jeunes du Hirak et des activistes politiques.

«Persister à réduire la liberté d’opinion, utiliser la violence verbale, imposer des restrictions sur la liberté d’expression, la liberté de la presse ne font qu’attiser la crise», a soutenu le parti de Abdallah Djaballah.

«Notre parti demeure fidèle à ses principes, ses convictions et son parcours politique soutenant le peuple et ses revendications et ses positions en faveur du boycott du scrutin du 12 décembre 2019», a ajouté le même communiqué, préconisant par là même de ne pas continuer «à faire fi de la révolution populaire pacifique et de ses revendications légitimes, d’œuvrer à la mise en place d’un système de gouvernance légitime efficient et juste capable à la fois de préserver les intérêts, protéger les droits et les libertés et d’aller sur une bonne voie vers le progrès et la prospérité », a réitéré le FJD.

Pour ce dernier, le différend qui se pose aujourd’hui sur la scène politique réside dans la nécessité du «départ du régime de la issaba (bande), la reprise du pouvoir par le peuple de manière à exercer sa souveraineté, décider de son avenir, refuser toute forme du tutorat de la part des résidus du système corrompu», ajoutant que le pouvoir en place a rejeté toutes les initiatives proposées par différentes franges du peuple et de ses élites, y compris celle des Forces de changement.

Le parti de Djaballah a affirmé, toutefois, qu’il est prêt à travailler avec tous les acteurs actifs de la société et les opposants dans le sens d’adopter un projet commun pour la prochaine étape dont les objectifs et les programmes doivent être clairs.

Echouroukonline

Tags : algerie, djaballah, elections, hirak,