Voilà pourquoi le roi du Maroc a snobé le secrétaire d’Etat Mike Pompeo

Les marocains ont organisé une campagne médiatique en vue de pousser Mike Pompeo à parler de la normalisation entre le Maroc et Israël. Une stratégique qui a été clôturé par un échec retentissant. Au lieu de cela, le Secrétaire d’Etat américain a mis sur la table le dossier du Sahara occidental dans le but de pousser le Maroc à résoudre le conflit du Sahara Occidental sur la base d’une «  solution politique pacifique, durable et mutuellement acceptable ».

Selon le Département d’Etat américain, lors de sa réunion avec son homologue marocain, Pompeo et Bourita « ont discuté des possibilités de renforcer les liens commerciaux et d’investissement entre les États-Unis et le Maroc, en s’appuyant sur l’Accord de libre-échange qui a multiplié par cinq le commerce entre les deux pays depuis 2006. Le Secrétaire a également exprimé son intérêt pour faire avancer les efforts sous les auspices des Nations Unies en vue de trouver une solution politique pacifique, durable et mutuellement acceptable au différend de longue date sur le Sahara occidental ».

« Le Secrétaire a remercié le peuple marocain pour ses efforts dans la lutte commune contre le terrorisme et a affirmé le rôle que le Maroc joue dans la promotion de la stabilité régionale et la prévention de l’extrémisme violent », conclue le communiqué sans mentionner le plan d’autonomie marocain.

Contrarié, le roi du Maroc a décidé d’annuler le dîner qu’il avait prévu avec le responsable américain.

Tags : Maroc, Sahara Occidental, Etats-Unis, Mike Pompeo, Israël,