Le roi du Maroc refuse de recevoir sa demi-sœur israélienne

La nouvelle est tombée comme une bombe dont les dégâts ont été très sentis au palais royal. Et elle vient ni plus ni moins que d’un des plus grands journaux d’un pays allié qui a aidé le roi Hassan II à construire au Sahara Occidental un mur de sables, radars et tranchées de plus de 2700 km de long pour repousser les attaques de l’armée sahraouie.

En effet, le média israélien Yedihot Aharonot a fait une révélation surprenante qui dévoile que le roi le plus sanguinaire de l’histoire du Maroc, Hassan II, était aussi un coureur de jupons sans scrupules. Avant son mariage officiel, il avait noué une relation sentimentale, pour ne pas dire relation limitée au sexe, avec Anita Benzaquen, fille de Joseph Benzaquen qui était, à l’époque, le docteur attitre de la communauté juive de Casablanca et frère de Léon-Arie Benzaquen, médecin aussi et très proche de la famille royale et premier juif à être nommé ministre dans le gouvernement de Mohammed V.

De sa liaison avec Anita, Hassan II a eu deux enfants : Hedva et Jacky. Ils vivent actuellement en Israël.

Hedva a essayé de prendre contact avec son demi-frère, le roi du Maroc actuel. Devant son refus, elle a décidé d’étaler son histoire sur la presse en accordant une interview au journal israélien cité avec une photo qui prouve, si besoin, qu’elle est le portrait craché de son père.

Le journal qui détient le scoop a contacté Badreddine Radi, un fonctionnaire du ministère de la communication à Rabat. Après « 24 heures de réflexion », affirme le quotidien hébreu, la réponse de Radi a été que le Maroc « ne donnera aucune réponse officielle á ce récit ».

Cette histoire a dévoilé le double visage du roi du Maroc par rapport à Israël et aux juifs. D’un côté, la machine de propagande marocaine n’hésite pas à présenter le roi du Maroc comme premier défenseur des juifs, alors qu’il refuse de reconnaître deux membres de sa famille qui porte son sang dans les veines. Le roi qui prétend être un grand ami d’Israël et de la cause juive cache mal son anti-sémitisme. C’est peut-être la raison qui le pousse à continuer de porter le titre de président du Comité Al Qods.

Tags : Maroc, Hassan II, Mohammed VI, Anita Benzaquen, Jacky Benzaquen, Hedva Selaa,