Algérie : la mode des années 50 pour les vêtements d’hiver envahit le marché algérien

Selon Echourouk, la nouvelle mode pour les vêtements d’hiver vient de la Turquie, l’Espagne, la France et l’Italie et se vend à des prix faramineux, notamment les manteaux, les chaussures ou les vestes.

Certains commerçants ont importé des chaussures de la marque « Martinez » utilisées à l’origine par la police et les postiers dans les années 1950 et introduites en Grande-Bretagne dans les années 1960 en tant que produit de consommation, aux côtés des vestes pour femmes qui ont été par des femmes célèbres dans les années 50.

Lors d’une visite exploratoire qui a conduit Echorouk à certains centres commerciaux et boutiques de mode du centre de l’Algérie, a découvert le prix du manteau importé pour femme qui s’élevait à 5 millions de centimes, tandis que le prix de certains pantalons est un million et demi de centimes et des “chemisiers” en tissu ou des jeans dont les prix variaient pour la plupart entre 4 000 DA et 6 millions de centimes, alors que le prix de la “fourrure” s’élève à pas moins d’un million de centimes.

En ce qui concerne les chaussures, en particulier les bottes d’hiver telles que les « bottes », leurs prix ne sont généralement pas inférieurs à 6 000 DA et sont importés d’Italie et d’Espagne.

Selon l’enquête d’Echourouk, la mode turque, qui se penchait sur les vêtements américains, britanniques et français des années 50, a suscité l’intérêt des importateurs de vêtements et certains commerçants qui choisissent des quantités limitées pour être vendues à des clients connus.

Tags : Algérie, mode, vêtements,