Ankara fustige les propos de Macron sur l’OTAN et les opérations turques en Syrie

– Macron avait affirmé que la Turquie, qui a mené l’Opération « Source de Paix » contre le YPG/PKK en Syrie, ne devait pas attendre de la solidarité de ses alliés de l’OTAN

AA – Ankara

« En tant que membre fidèle qui continue d’accomplir ses missions au sein de l’Alliance, nous allons continuer de chercher à améliorer l’efficacité et la pertinence de l’OTAN », a déclaré Fahrettin Altun, chef de la communication de la Présidence turque.

Altun a publié plusieurs tweets, vendredi, en réaction aux déclarations du Président français, Emmanuel Macron, sur les opérations turques en Syrie.

Macron avait affirmé que la Turquie, qui a mené l’Opération « Source de Paix » contre le YPG/PKK en Syrie, ne devait pas attendre de la solidarité de ses alliés de l’OTAN.

Altun a tout d’abord relevé l’importance d’une Alliance transatlantique forte et efficace du point de vue de la sécurité collective et de l’avenir des Etats membres.

« Comme toutes les autres organisations internationales, l’OTAN a vécu des réformes et des révisions au fil du temps. Il est de la responsabilité des membres de l’OTAN de conduire ce processus », a-t-il indiqué.

La Turquie a été un membre clé de l’OTAN et a joué un rôle crucial au sein de l’Alliance depuis le début, a fait savoir Altun.

« En tant que membre fidèle, qui continue d’accomplir ses missions au sein de l’Alliance, nous allons contribuer à améliorer l’efficacité et la pertinence de l’OTAN. Nous présentons nos suggestions lors de chaque sommet des leaders et appelons les pays membres à comprendre les inquiétudes sécuritaires de la Turquie », a-t-il noté.

« Chaque Etat membre et son leader doit évoquer ses suggestions tout en veillant aux intérêts communs et à la sécurité des Etats membres. Nous pouvons transformer cette organisation en une structure qui répond aux défis sécuritaires de notre époque. Si nous agissons ensemble, l’OTAN peut devenir plus pertinente et efficace », a-t-il ajouté.

« Qu’un pays avec des problèmes de politique extérieure, qui fait des mauvais choix, qui perd en pertinence stratégique et qui pour des calculs internes, blâme l’Alliance est une injustice faite à l’OTAN. Il s’agit également d’une injustice envers le peuple français », a-t-il conclu.

Anadolou, 29 nov 2019

Tags : OTAN; Turquie, Kurdes, Syrie,