Sahara Occidental : Bachir Sgheyer n’est plus

Bachir Esgheyer, alias Kissinger, l’ambassadeur de la RASD en Afrique du Sud vient de nous quitter après toute une vie consacrée à la diplomatie et à la défense de la cause de son peuple.

Licencié en 1978 de l’Université d’Oran, Bachir a rallié immédiatement les rangs du Front Polisario pour embrasser le travail diplomatique avec humilité, efficacité et honnêteté. Il croyait profondément au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et y a dédié sa vie avec un esprit combatif infatigable et détermination.

Au mois de septembre, il était avec les siens dans les camps des réfugiés sahraouis à Tindouf. En parfait état de santé. En septembre aussi, il a regagné son travail en Afrique du Sud où on lui a diagnostiqué un cancer de foie qui s’est propagé soudain aux restes des organes de son corps.. Au mois d’octobre, il a fait des examens complémentaires dans la région espagnole d’Asturies où il a appris que sa maladie était en phase finale. Il pris alors la décision de finir ses derniers jours auprès de sa famille à Tindouf.

Bachir Esgheyer nous a quittés sans prévenir, choisissant semble-t-il cette légendaire discrétion qui l’a toujours caractérisé. Comme s’il avait crainte de déranger ou de voir courir la rumeur de son mauvais état de santé. Nombreux sont ceux qui l’aimaient et le regretteront. Sans l’ombre d’un doute, Bachir était de la taille de Boukhari Ahmed.

Tags : Sahara Occidental, Front Polisario, Bachir Esgheyer, diplomatie,