Algérie : Voici les tarifs de transport de véhicules de moins de trois ans

L’Entreprise nationale du transport maritime des voyageurs (ENTMV) s’apprête à lancer des baisses hallucinantes des prix de transport des véhicules de moins de 3 ans depuis des ports européens à partir du 1er janvier prochain.

En effet, l’ENTMV propose des tarifs de transport d’une unité à 372 euros, soit 44 000 dinars. Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la LF 2020 actuellement au niveau du Sénat autorisant l’importation des véhicules de moins de trois ans.

A ce propos, le commandant Kamel Issad, représentant régional de l’ENTMV en Europe, a confié à Echorouk depuis son bureau à Marseille, France, que toutes les procédures étaient prises par l’Entreprise afin de procéder au transport des véhicules en question.

Notre interlocuteur a affirmé que des baisses importantes sont mises au profit des citoyens désireux d’embarquer leurs véhicules à bord d’un bateau relevant de l’ENTMV.

A propos des coûts, Kamel Issad a fait savoir qu’ils sont fixés à 372 euros (44 000 dinars) au départ du port de Marseille ou d’Espagne.

Selon Issad, tout citoyen souhaitant importer un véhicule de moins de 3 ans doit disposer d’un compte en devises pour pouvoir s’acquitter des frais d’achat qui se fait via des banques.

S’agissant des clients intéressés par l’importation de ce type de véhicules d’occasion, il a fait savoir qu’il s’agissait bel et bien de ceux mêmes qui importent des véhicules neufs.

Un des importateurs de véhicules neufs de marque « Peugeot », en l’occurrence « A. Riadh » a indiqué que le prix de véhicules de moins de trois ans en Europe serait de 300 à 400 millions de centimes, si la loi était venue à être adoptée.

C’est le cas de la Peugeot 308 pourtant sortie 2019, par exemple, qui se vend paradoxalement sur le marché algérien à 250 millions de centimes.

Selon cet importateur, le prix du véhicule de moins de 3 ans reste élevé sur le marché européen, et que la baisse du prix ne commençait qu’à partir de la 5e année depuis sa mise en circulation.

Ce qui rend ainsi le prix du véhicule de ce type aussi cher compte tenu des frais supplémentaires dont l’acquéreur doit s’acquitter, à savoir ceux relatifs à la TVA, la douane et le transport.

Echourouk Online, 25 nov 2019

Tags : Algérie, importation, voitures, véhicules, tarifs,