Maroc : manifestation d’anciens militaires licenciés « sous ordre de la Banque Mondiale »

Ils sont au nombre de 23.000 les militaires qui se plaignent d’avoir été licenciés arbitrairement de l’armée. Un licenciement qu’ils ont qualifié de « contraire à toute éthique, aux droits de l’homme et aux conventions internationales qui garantissent un minimum de dignité au citoyen ».

Ils manifestent quotidiennement à Rabat en vue de revendiquer des « droits légitimes ». « Nous avons accompli une mission extrêmement difficile. Une mission de défense de la Patrie. Nous avons sacrifié notre jeunesse pour la nation en échange d’un petit salaire en espérant profiter d’une retraite honorable, mais sous ordre de la banque mondiale, nous avons été licenciés d’une manière injuste et arbitraire qui n’est basé sur aucun critère logique », disent-ils.

« Nous avons vécu les pires conditions de travail lors de la construction du mur de 1984-1985-1986-1987, affirment-ils. Nous avons défendu le Sahara pour, à la fin, être jeté comme une loque mal propre. Aujourd’hui, avec la mention TJ sur les cartes, nous n’avons même pas le droit de travailler comme si nous n’avions pas le droit d’exister dans ce pays. Personne ne nous respecte, malgré que nous avons tout donné pour ce pays ».

Selon eux, « personne ne peu imaginer les souffrances qu’ils ont vécu au Sahara ». « En dépit de cela, nous avons resisté avec courage et tenacité. Nous avons dû combattre contre des commandos bien armés et entraînés et nous avons donné le meilleur exemple de bravoure ».

« Nous demandons à Aa Majesté le roi du Maroc, Chef-d’Etat-Major de l’armée qu’il jette un regard à notre cas et notre situation en vue de donner une réponse qui garantisse notre dignité », concluent-ils.

Tags : Maroc, armée, Sahara Occidental, 

Tags :