France : Le Maroc pointé du doigt dans l’attentat terroriste contre la préfecture de police de Paris

Un imam marocain impliqué dans une attaque meurtrière contre le commissariat de police de Paris

Un imam marocain de 35 ans est soupçonné d’avoir participé à l’attaque d’un commissariat de police à Paris plus tôt ce mois-ci.

Selon la presse gaulloise, l’imam est “radicalisé” et connu pour son “discours de haine”. Son nom figure sur la liste des suspects de terrorisme en France. En 2015, les autorités françaises ont ordonné son expulsion. Mais cette décision a été annulée par la commission des permis de séjour, qui a permis à l’imam de rester en France.

Selon Le Parisien, il aurait contribué à radicaliser l’agresseur. L’imam, qui a été renvoyé par la mosquée, nie l’accusation et affirme ne pas avoir été entendu par la police. Selon lui, son licenciement n’estt pas du à ses sermons violents, mais à ses problèmes de jeu.

Mickaël Harpon, un ressortissant franco-antillais a tué quatre policiers le 3 octobre au siège de la Préfecture de police à Paris où il travaillait lui-même. Il a ensuite été abattu.

Avec Bladna

Tags : Maroc, terrorisme, France, préfecture, policiers, Mickaël Harpon,