Algérie: L’urgence d’une solution

Publication : 26 mars 2019 L’urgence d’une solution

De la 4e Région militaire d’Ouargla, où il a entamé, hier, une visite d’inspection pour s’enquérir de la disponibilité opérationnelle de l’ANP mobilisée le long de nos frontières, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd-Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, a évoqué la solution idoine de l’article 102 de la Constitution pour mettre fin à la crise politique et barrer la route à tous ceux qui œuvrent à la déstabilisation de l’Algérie.

Une Algérie conquérante, adossée en pionnière à une longue expérience dans la construction démocratique et confortée par la grandeur d’un peuple acquis au règlement pacifique et au débat démocratique, loin de toute forme d’ingérence.

La démarche citoyenne, qui a participé au rayonnement dans notre pays, traduit un engagement patriotique indéniable qui converge vers une quête consensuelle de la 2e République revendiquée par tous dans une transition rassemblant toutes les forces politiques, les organisations sociales et les acteurs de la société civile, notamment les jeunes et les femmes victimes d’une marginalisation infondée.

Le bout du tunnel est assurément pas loin. «Il est du devoir de tout un chacun d’œuvrer avec patriotisme et abnégation, et de privilégier les intérêts suprêmes du pays», a déclaré le général de corps d’armée Gaïd-Salah.

Dès lors, la solution dans le cadre constitutionnel qu’il a préconisée pour garantir «la préservation d’une situation politique stable» est donc le prélude à une transition formulée par le président de la République dans sa lettre à la nation publiée le 18 mars, destinée à «renouveler les systèmes politique, économique et social» pour répondre aux aspirations au changement du peuple algérien.

Elle accompagne également d’autres propositions de sortie de crise avancées par la classe politique. Par-delà les différences d’approche, le consensus se renforce en faveur d’une sortie pacifique de la crise.

«Dans ce contexte, il devient nécessaire, voire impératif, d’adopter une solution pour sortir de la crise qui réponde aux revendications légitimes du peuple algérien et qui garantit le respect des dispositions de la Constitution et le maintien de la souveraineté de l’Etat. Une solution à même d’aboutir à un consensus de l’ensemble des visions et faire l’unanimité de toutes les parties», a souligné le général de corps d’armée, vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major de l’ANP.

L’Algérie, qui a su trouver une réponse aux dures épreuves qu’elle a traversées, s’en sortira grandie.

Horizons

Tags : Algérie, Présidentielles 2019, Bouteflika, transition, vacance du pouvoir, ANP, armée, Gaïd Salah,