Un militant rifain se taillade les veines pour protester contre une mesure d’éloignement au Maroc

Paris.- Un militant rifain, demandeur d’asile, s’est tailladé les veines pour protester contre une mesure d’éloignement au Maroc prise à son encontre par la justice française.

Ce dimanche 3 février, à 12h30, Kamal EL HASNAOUI, militant rifain, demandeur d’asile, avait un vol à destination de Casablanca où il dit craindre pour sa vie et sa sécurité.

Au dernier moment, nous avons appris que vers 10H, Kamal s’est tailladé les veines, manifestement, pour attirer l’attention sur son cas, et protester contre la décision la cour d’appel qui a confirmé sa reconduite à la frontière. Cet évènement a nécessité l’intervention des pompiers qui l’ont évacué vers l’hôpital le plus proche.

Son état ne semblait a priori pas soulever d’inquiétude, selon des sources concordantes. Il est rentré au centre de rétention de Mesnil-Amelot(77), son état est stable mais faible.

A rappeler que la veille, dans le même centre de rétention, un tunisien a tenté de de s’immoler par le feu. Kamal se dit décidé à mener son combat jusqu’au bout pour que sa requête juste soit entendue.

C’est le 4ème vol qu’est annulé. Le 05 février 2019, auront fini ses 45 jours au centre de rétention. Cette décision intervenait dans le cadre la procédure juridique suspensive de sa reconduite à la frontière, que lui et ses avocats avait engagée. Kamal a été placé en rétention administrative dans l’attente d’une décision définitive scellant son cas. Si vous avez des pistes n’hésitez pas.

Nous avons besoin d’une mobilisation.

Kamal a besoin d’intervention des associations et ONG des droits humains, les marocaines en premier. L’ASDHOM, l’AMDH, La LDH, etc…aussi de la mobilisation des collectifs de soutien au mouvement rifain.

Le Comité de soutien à Kamal ELHASNAOUI

Contact : Rani AYADI

07.62.07.29.97