Voilà pourquoi la France a livré Laurent Gbagbo à la CPI

Le président Laurent Gbagbo a été capturé et livré à la CPI parce qu’il incarne l’homme dont l’Afrique a besoin pour se libérer des sequelles de l’esclavage et le colonialisme.

Il disait que « nous, les noirs africains, tout le monde s’est assis sur nous. Esclaves ! Esclaves de maison, esclaves de la traite négrière, colonisés, torturés culturellement parlant la langue des autres, décolonisés ».

C’est la raison pour laquelle, « on a un grand combat à mener. Pas pour se venger des gens, disait-il, mais pour, au moins, être des hommes comme les autres, c’est ça qu’on appelle la dignité. Nous voulons qu’on nous reconnaisse des hommes au même titre que les autres.

« Mon combat, c’est pour la dingité, pour effacer les traces des siècles passés, les traces de l’esclavage, de la colonisation, du pillage, du travail forcé, soulignait-il.

Ecoutez-le de vive voix.