Maroc : des motivations sexuelles derrière l’horrible crime du Toubkal?

Les enquêteurs croient que le meurtre des deux routardes était  » à caractère sexuel « .

Des détectives enquêtant sur le massacre horrible de deux routardes scandinaves dans leur tente au Maroc pensent que c’était pour des raisons sexuelles.

Ils croient que les trois suspects de Marrakech auraient traqué Louisa Vesterager Jespersen, 24 ans, de Norvège, et Maren Ueland, 28 ans, du Danemark, avant de les attaquer lundi pendant leur sommeil.

Les femmes ont été retrouvées à l’intérieur et à l’extérieur de la tente. L’une avait été décapitée, tandis que l’autre avait une grave blessure à la gorge.

Mais une source policière a déclaré à Morocco World News que l’enquête sur le meurtre a exclu le vol à main armée comme motif parce qu’aucune des affaires des victimes n’avait disparu.

L’agression sexuelle pourrait plutôt avoir été le motif du crime à un endroit situé à 6 milles du village de montagne éloigné d’Imlil, près du pied du mont Toubkal, le plus haut sommet de l’Afrique du Nord.

Il est apparu que les suspects campaient à 600 mètres (moins d’un demi-mille) de Louisa et Maren.

Il paraît qu’après avoir commis le meurtre, ils se sont enfuis en quittant leur tente, où l’un d’eux avait laissé une pièce d’identité oubliée.

Les suspects ont également été filmés sur des caméras de surveillance se dirigeant vers l’endroit où les femmes campaient.

Selon une source, ils ont été conduits sur les lieux du crime pour expliquer comment ils ont procédé.

Une source a déclaré à Morocco World News : « Les suspects campaient dans la même zone que les victimes».

« Des témoins ont vu le groupe la nuit alors qu’ils se dirigeaient vers le campement. »

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.