L’Algérie représentée par la ministre Houda-Imane Faraoun

La ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Faraoun, prend part au Forum de haut niveau Afrique-Europe qui se tient depuis hier à Vienne en Autriche, sous le thème «Conduire la coopération à l’ère du numérique».

La ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Faraoun, prend part au Forum de haut niveau Afrique-Europe dont le coup d’envoi a été donné avant-hier à Vienne en Autriche, sous le thème «Conduire la coopération à l’ère du numérique». Mme Faraoun représente le Président Abdelaziz Bouteflika, invité à ce Forum qui s’inscrit dans le cadre de la coopération entre l’Union africaine et l’Union européenne.

Ce Forum de haut niveau verra la participation de dirigeants politiques, de chefs d’entreprise et d’investisseurs qui partageront «leur vision sur la coopération actuelle et future» entre l’Afrique et l’Europe en matière d’innovation et de numérisation. Il vise à «définir les moyens de promouvoir l’innovation et la numérisation en tant que moteurs clés du développement, afin que la transformation numérique puisse bénéficier à tous, en Afrique comme en Europe».

Les travaux du Forum se dérouleront durant deux jours sous forme de tables rondes focalisées sur des «thèmes clés» liés à l’innovation pour l’ère du numérique en Afrique, à savoir «la Fintech (technologie financière), investir dans les startups. Effectivement, la fréquence des évènements ces dernières années se rapportant à ce nouveau pan du secteur de la finance en dit long sur les bouleversements induits par ces startups de la finance.

Le terme de Fintech est rapidement devenu très tendance auprès des professionnels du secteur et de la presse spécialisée mais aussi de la presse généraliste et du grand public. Les Fintechs sont bien plus qu’un phénomène de mode et impactent désormais l’industrie de la finance dans son ensemble.

Il sera question lors de ce Forum de haut niveau l’administration en ligne, l’accélération du e-commerce et la connectivité en Afrique. Co-organisé par le Conseil de l’UE et l’UA, le Forum de haut niveau exprime «la volonté politique entre l’Afrique et l’Union européenne d’approfondir le partenariat dans les domaines du commerce et des échanges technologiques, à préciser en outre que ce Forum de haut niveau entend promouvoir l’innovation et la numérisation en tant que catalyseurs importants de notre développement futur de manière à ce que chacun puisse bénéficier de la transformation numérique en cours.

Il désire évaluer comment les partenariats existants entre l’Afrique et l’Europe contribuent à réaliser ce but en complétant la mise en œuvre actuelle de la déclaration conjointe du sommet entre l’Union africaine et l’Union européenne qui a eu lieu en 2017 à Abidjan et qui a notamment souligné l’importance de libérer le potentiel de l’économie numérique pour l’Afrique et l’Europe. Le Forum vise également à contribuer à l’alliance Afrique-Europe pour des investissements et des

emplois durables et mettre l’accent sur le potentiel inexploité en approfondissant le partenariat dans les domaines du commerce et des échanges technologiques et souligner leur importance pour la croissance économique, les possibilités de création d’emploi, l’édification de sociétés résilientes et l’accomplissement des objectifs de développement durable souligner leur importance pour la croissance économique».

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.