Algérie: La harga …l’endémie ou quoi?

Rien pour le moment ne laisserait penser, ou bien à la limite en douter, que le phénomène de la harga irait trouver, dans les prochains jours, la solution radicale qui s’y impose. Les clauses du dernier pacte de Marrakech laissent plutôt croire qu’il y a une volonté mondiale ou «mondialiste», d’encourager le phénomène au lieu d’en chercher les solutions et endiguer cet engouement jamais constaté dans les annales de l’histoire.

Déjà, les mouvements «agitateurs» en France et dans quelques pays de l’Europe, plus connus sous l’appellation de «gilets jaunes», n’ont jamais cachés le fait que l’immigration dans toutes ses formes est un des points cardinaux de leurs revendications …

En somme, le phénomène n’est plus actif spécifiquement, sur les continents africain ou européen, tel que l’on pourrait le constater. Mais, il s’agit bel et bien d’une mondialisation qui se confirme avec le temps. Il n’y a plus une portion sur la terre qui aurait échappé à l’emprise de cet engouement qui s’est déclenché brusquement, tel un volcan, prenant tout sur son chemin…

En ce qui concerne l’Algérie, nous avons toujours taché d’éviter dans tomber dans les ornières de quelques préjugés ou bien, de cette perspective bornée, voulant coûte que coûte lier l’émigration clandestine ou l’émigration tout court, à la situation socioéconomique ou même politique qui prévaut dans le pays. Une petite analyse du phénomène dans tous ses aspects donnerait la confirmation de ce que je viens d’énoncer…

Des gens vivant dans la misère la plus intolérable n’ont jamais songé à quitter leur pays, alors qu’il y en a d’autres, ne manquant presque de rien, préfèrent aller vivre sous d’autres cieux. Le malaise national, bien qu’il existe réellement, ne serait dans la plupart des cas qu’un alibi justificateur.

Les gens de la mondialisation, au lieu d’opter pour une solution prônant de fixer chacun sur sa terre natale et sur le sol de son pays, afin qu’il participe à l’édification de sa patrie et par la même occasion améliorer sa propre situation et celle de ses concitoyens. Il partira dans les brouillards du néant à la recherche des mirages et la quête d’Alice et son pays des merveilles.

En lisant bien les clauses du dernier pacte de Marrakech, l’on découvre à première vue, que ce sont les tenants de l’ordre mondial qui sont en train d’encourager ce phénomène. Pourquoi? Personne ne saurait connaître les intentions réelles…pour le moment ! Avant, c’était indirectement en faisant des pressions sur les gouvernements. Aujourd’hui et, avec ce pacte, tout sera officialisé et traité à haute voix.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.