Maroc : les clés de l’absence publique de Lalla Salma selon un journal espagnol

Selon Vanitatis, la page people du journal El Confidencial, « il est indéniable que Lalla Salma se trouve complètement séparée de la vie publique, tout en donnant une plus grande visibilité à ses deux enfants, même les plus jeunes » et « les spéculations concernant Mohamed VI se multiplient ».

Texte intégral de la publication (traduction non officielle)

Une année sans voir Lalla Salma: les clés de son absence publique

Le 12 décembre de l’année dernière, elle a été photographiée pour la dernière fois, mais elle a été vue en public cet été, bien qu’il n’y ait pas de témoignages graphiques concluants.

Depuis un an, Lalla Salma, l’ex-épouse de Mohamed VI, n’a pas pu être photographiée. Au12 décembre 2017, elle a assisté à un hommage au peintre Mohamed Amine Demnati à Rabat. C’était son dernier acte public, mais pas la dernière fois qu’elle a été vue.

Nous devons revenir à l’été dernier, lorsque la journaliste marocaine Meriem Said, qui travaille pour la chaîne de télévision MBC, a affirmé l’avoir rencontrée à Portofino, en Italie, accompagnée de ses deux enfants, le prince héritier Moulay Hassan et de Lalla Khadija.

Aux mêmes dates, au mois d’août, la publication grecque « Tempo 24 » a pris une photo dans laquelle elle est censée apparaître sur son dos, accompagnée de deux assistants et d’une équipe de sécurité. L’image avait été capturée à Patras, la troisième plus grande ville du pays. Le journal ‘Gete’ a également montré une autre instantanée dans laquelle elle apparaissait en train de se promener sur la plage.

Cet été également, différents médias grecs ont annoncé qu’elle a acheté une maison évaluée à 3,8 millions d’euros sur l’île de Kéa, dans l’archipel des Cyclades, bien que ce ne soit pas vrai. En outre, il aurait été à Nice, sur la Côte d’Azur, en France, mais comme on dit, de vagues informations qui ne permettent pas de savoir exactement où se trouve Lalla Salma.

Cependant, ces derniers mois, la présence de ses enfants a connu un accru, en particulier l’héritier Moulay Hassan, qui a accompagné son père à Paris lors des célébrations du centenaire de l’Armistice et qui étend progressivement ses tâches institutionnelles en préparation pour le défi qu’il devra relever dans le futur.

Récemment, il a été annoncé que le monarque alaouite souffrait d’une maladie auto-immune, à laquelle il faudrait ajouter les problèmes coronariens pour lesquels il avait été opéré en février de cette année à Paris, une ville où il passe de longues périodes, de sorte que les spéculations concernant Mohamed VI ont monté en pic.

Dans tout cet océan de doutes, il est indéniable que Lalla Salma se trouve complètement séparée de la vie publique, tout en donnant une plus grande visibilité à ses deux enfants, même les plus jeunes. En fait, Lalla Khadija a mis en vedette, il y a quelques semaines, la couverture de la publication ‘FDM’ (Femme du Maroc), l’une des publications féminines les plus suivies au Maroc, qui peut être interprétée comme une exposition médiatique intégrale, même si au mois de septembre, elle avait participé à son premier acte officiel avec son père et son frère aîné.

La couverture de sa fille

Le magazine de style de vie susmentionné accompagnait l’image de la couverture avec le titre « Lalla Khadija, un regard sur l’avenir ». Aujourd’hui, la publication Afrik.com s’interroge: « Quel avenir? Mystère ». Afin de donner plus de poids à la thèse de cet article, elle souligne que la dernière fois que mère et fille ont été vues ensemble était en mai 2017, lorsque celle qui est toujours officiellement l’épouse du roi marocain (bien qu’ils soient divorcés officieusement) a reçu la médaille d’or de l’Organisation Mondiale de la Santé pour son engagement dans la lutte contre le cancer dans son pays.

« Une chose est sûre et certaine, l’avenir se dessine au Palais royal sans Lalla Salma, séparée de Mohamed VI. Reste à savoir si la présence de Lalla Khadija avec son père peut éclipser celle de sa mère, qui reste, aux yeux des Marocains et du monde, l’absence la plus présente « , explique Malick Hamid, auteur de l’article.

Apparemment, Lalla Salma, qui n’est mentionnée dans aucun des articles qui se multiplient dans les médias proche du palais palais sur prince héritier et sa sœur, serait soumise à une restriction de mouvements et de vie dans l’une des résidences royales de Rabat, avec ses enfants. Une situation que beaucoup pensaient qu’elle pouvait avoir changé lors de la célébratio, le 30 juillet dernier, de la dénommée Fête du Trône. Vacances dans lesquelles le monarque a l’habitude de gracier des prisonniers ou d’accorder des mesures de grâce, mais dans ce cas rien ne s’est passé.

Un an plus tard, nous n’avons toujours aucune nouvelle de Lalla Salma, une femme qui était destinée à révolutionner le trône marocain, mais les choses se sont passé autrement …

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.