René Trabelsi prête serment, ni Torah ni Coran

Les nouveaux membres du gouvernement Chahed, nommés lors du dernier remaniement, viennent de prêter serment devant le président de la République, Béji Caïd Essebsi, en présence du Chef du gouvernement et de la directrice du cabinet présidentielle.

La photo qui a été le plus partagée et commentée est, sans surprise, celle du nouveau ministre du Tourisme et de l’artisanat, René Trabelsi qui a prêté serment les bras collés à son corps, lisant seulement le document devant lui. Donc l’homme d’affaires de confession juive a préféré ne pas faire appel au Torah, sur lequel plusieurs députés ou hauts responsables de confession juive, à travers le monde, ont prêté serment.

Aurait-il pris cette décision pour éviter une nouvelle polémique, d’autant plus que sa nomination a fait couler beaucoup d’encre ?

Al Jomhouri a estimé que cette nomination est une « violation des dispositions de la Constitution et des constantes du peuple tunisien de soutien à la cause palestinienne et de rejet de la normalisation avec l’entité sioniste ».

L’Instance nationale de soutien à la résistance arabe et de lutte contre la normalisation avec l’entité sioniste a annoncé avoir engagé une procédure en référé auprès du tribunal administratif contre la nomination de René Trabelsi.

Dans le même contexte, il faut rappeler qu’un groupe d’avocats a fait appel, jeudi 8 novembre, contre la nomination de l’homme d’affaires René Trabelsi à la tête du ministère du Tourisme.

Aussi, le député Yassine Ayari a annoncé avoir décidé de faire appel au tribunal contre cette proposition en raison d’un conflit d’intérêt, puisque le concerné est propriétaire de tour-opérateurs.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.