LA MÉTASTASE DE LA TUNISIE

Mes posts qui  ne sont pour rien dans la dégradation de l’image de la Tunisie. Ils n’ont aucun impact sur sa perte de crédit sur la scène internationale  depuis ce jour funeste du 14 janvier 2011 le début de la fin de ce pays de la joie de vivre.

C’est l’invasion de l’île italienne de Lumpadosa de 5000 âmes par une armée de 20 000 migrants clandestins tunisiens dont une bonne partie de délinquants.

C’est les centaines de jeunes tunisiens qui meurent noyés tous les ans en Méditerranée pour fuir la Tunisie.

C’est les attentats terroristes de Sousse et du Bardo qui étaient évitables.

C’est l’incurie politique et intellectuelle du pays.

C’est l’incapacité du pays à réclamer à l’Arabie Saoudite et au Qatar l’extradition de Ben Ali et ses complices pour les juger pour crimes de sang et crimes économiques.

C’est la complicité de l’ISIE et de Ben Sedrine avec le mouvement terroriste d’Ennahdha

C’est le drapeau de Daech  qui flotte dans les rues du pays.

C’est l’hommage rendu publiquement à Hitler dans des lycées tunisiens.

C’est l’impunité de Ghannouchi et ses sbires.

C’est la répression sanglante des manifestants de Siliana sur ordre de Larayedh jamais inquiété à ce jour.

C’est de faire des terroristes la première force politique du pays. C’est l’accueil royal du prince des ténèbres al-Qaradhoui et son alter ego le boucher de Doha Majdi Ghnim.

C’est l’accolade troublante de Djebali avec Mc Caïn comme s’ils étaient heureux de se réjouir de leur victoire.

C’est l’indemnisation colossale des terroristes pour leurs années de prison alors que les caisses de l’Etat sont vides et qui sont la cause de sa faillite financière..

C’est les appels au meurtre des Juifs sur la place publique et dans les mosquées.

C’est la condamnation de la victime du viol et la relaxe de son violeur. C’est de forcer une femme violée d’épouser son violeur.

C’est le vote pro Nahdha de la moitié de la population.

C’est l’occupation du mont Chaambi depuis des années par des terroristes soutenus par le Hamas.

C’est la destruction de la Syrie par des plusieurs milliers de terroristes tunisiens. C’est l’envoi de plusieurs centaines de volontaires du djihad du sexe halal. pour le confort des escadrons de la mort en Syrie.

C’est l’impunité totale des assassins de Chokri Belaid, de Brahmi, de Nagga, de Socrate, des dizaines des militaires, de gardes républicains et de policiers  et de beaucoup d’autres.

C’est la mise sous coupe réglée du pays par la mafia islamiste.

C’est le refus de taxer les produits trucs par des députés islamistes.

C’est l’état de délabrement du pays et l’occupation illégale de l’espace public par des étals des vendeurs à la sauvette..

C’est les grèves sauvages de soutien à la « cause » palestinienne qui n’est pas la leur alors que le pays est à l’agonie.

C’est les gesticulations verbales et hystériques des Tunisiens qui menacent les EU et Israël de représailles;

C’est la menace brandie par des Tunisiens d’expulser le peu de Juifs qui restent encore dans ce pays et de détruire la Synagogue de Ghriba, témoin de la présence millénaire du judaïsme dans ce pays, plus de 1200 ans avant la colonisation arabe.

C’est les attentats commis par des Tunisiens en France et en Allemagne.

C’est le budget du ministère de la propagande religieuse supérieure à celui de la culture.

C’est l’explosion de la construction des mosquées alors que les établissements scolaires sont à l’abandon.

C’est le refus de voter une misérable augmentation du minimum vital par les députés alors que les mêmes venaient de s’octroyer une hausse princière. C’est la vassalisation par la Turquie et le Qatar du pays.

C’est la charité que leur fait l’Algérie. payer leurs fonctionnaires .

C’est l’anarchie et l’incivisme qui règnent au pays.

C’est la misère galopante.

C’est d’avoir fait de l’État gardien du dogme musulman. *C’est d’avoir déclaré l’islam comme religion d’État et l’Arabe comme langue de la Tunisie.

C’est l’état exécrable des hôpitaux du pays.

C’est 60 000 fauves échappés de leurs cellules au lendemain de la chute de Ben Ali et toujours dans la nature.

C’est les marchandises de contrebande d’origine turque qui inondent le marché tunisien.

C’est sa vassalisation par la Turquie.

C’est la prolifération du voile dans toutes les couches sociales.

C’est la vente du viagra trafiqué et de la pisse de chameau à la sortie des mosquées.

C’est l’intronisation de la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux.

C’est le refus des députés de voter une loi antiterroriste de peur certainement de condamner ce que l’islam ordonne.

Et bien d’autres stigmates qui défigurent le visage de cette Tunisie, terre de la vie autrefois, devenue depuis sa réislamisation à marche forcée sous la houlette de la secte infecte d’Ennahdha, une terre de la mort et propagatrice du terrorisme dans le monde.

Je ne suis la risée de personne en dessinant un visage de la Tunisie fidèle à sa réalité actuelle.

N’en déplaise à ses vierges effarouchées la métastase wahhabite l’a totalement minée et guère d’espoir de rémission.

J’aime ce pays où j’ai vécu une enfance et une jeunesse heureuse où l’on m’a appris de dire toute la vérité et rien que la vérité même si je dois y laisser ma peau, et par amour pour ce pays justement je ne vais travestir l’image dévalorisante que son peuple renvoie d’elle pour complaire à ses aveugles.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.