« Faites-le dehors, vous allez m’attirer des ennuis » (consul saoudien pendant la torture de Khashoggi)

Rédaction/Agences

Le consul général d’Arabie saoudite à Istanbul a été licencié aujourd’hui et soumis à une enquête sur les allégations de torture et de meurtre d’un journaliste dissident.

Mohammad al-Otaibi, qui a fui la Turquie après l’assassinat présumé de Jamal Khashoggi, a été démis de ses fonctions et fera l’objet d’une enquête, selon un communiqué officiel du gouvernement.

M. al-Otaibi aurait été enregistré dans un clip audio de sept minutes lors de la torture présumée infligée à M. Khashoggi. Il aurait déclaré: « Faites-le dehors, vous allez m’attirer des ennuis. »

Cette évolution intervient alors que plusieurs dirigeants intensifiaient les pressions sur Riyadh à la suite de la disparition de M. Khashoggi.

Le ministre des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, et ses homologues du G7 ont déclaré qu’ils étaient « très troublés » par le cas du journaliste dissident disparu et ont insisté sur le fait que les responsables devaient rendre des comptes.

L’enregistrement audio aurait capté les cris du chroniqueur du Washington Post lorsqu’il a été démembré.

Des enquêteurs turcs sont arrivés aujourd’hui à la résidence du consul d’Arabie saoudite à Istanbul dans le cadre de l’enquête

L’Arabie saoudite est un allié clé de l’Occident et Donald Trump a déclaré hier soir qu’il était traité comme « coupable jusqu’à preuve de l’innocence ».

Mais aujourd’hui, le G7 a déclaré: « Nous, ministres des Affaires étrangères du G7, composé des pays suivants: Canada, États-Unis d’Amérique, France, Allemagne, Italie, Japon et Royaume-Uni, et nous affirmons notre engagement à défendre la liberté d’expression et de protection d’une presse libre.

«Nous restons très préoccupés par la disparition de l’éminent journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Ceux qui portent la responsabilité de sa disparition doivent rendre des comptes. Nous encourageons la collaboration turco-saoudienne et attendons avec impatience que le Royaume d’Arabie saoudite mène une enquête approfondie, crédible, transparente et rapide, comme annoncé ».

Les relations entre la Grande-Bretagne et Riyad ont fait l’objet d’un nouvel examen, un rapport affirmant que Le consul général d’Arabie saoudite à Istanbul a été licencié aujourd’hui et soumis à une enquête sur les allégations de torture et de meurtre d’un journaliste dissident.la RAF avait formé un équipage de l’armée de l’air saoudienne au cours des quatre dernières années dans le cadre d’un accord secret.

M. Khashoggi, qui vivait aux États-Unis, a été vu pour la dernière fois lors de son entrée au consulat d’Istanbul le 2 octobre. Il était allé finaliser la paperasse pour pouvoir épouser la fiancée turque Hatice Cengiz. Elle était à l’extérieur et dit qu’elle ne l’avait pas vu partir.

Des responsables turcs ont déclaré que la police en fouillant le consulat avait trouvé des preuves que M. Khashoggi avait été tué sur place. L’Arabie saoudite a nié les allégations selon lesquelles il aurait été assassiné et son corps aurait été découpé.

Le New York Times a annoncé aujourd’hui que la Turquie avait identifié l’ancien suspect de Londres, Maher Abdulaziz Mutreb, comme un suspect possible. L’homme aurait beaucoup voyagé avec le prince héritier saoudien âgé de 33 ans.

Le New York Times a affirmé que juLe consul général d’Arabie saoudite à Istanbul a été licencié aujourd’hui et soumis à une enquête sur les allégations de torture et de meurtre d’un journaliste dissident.squ’à neuf des 15 suspects identifiés par les autorités turques travaillaient pour les services de sécurité, les forces armées ou les ministères du gouvernement saoudien. Trois d’entre eux seraient liés à l’équipe de sécurité du prince héritier.

Le journal a également affirmé qu’un médecin légiste spécialisé dans les autopsies se trouvait au consulat en Turquie lorsque M. Khashoggi est entré. Les Saoudiens n’ont pas commenté les affirmations du NYT.

Selon des informations concernant le meurtre présumé de M. Khashoggi à l’intérieur du consulat, ses cris pourraient être entendus dans tout le consulat óù il avait été torturé et tué.

Le journal turc Yeni Safak a affirmé que le consul général d’Arabie saoudite, Mohammed al-Otaibi, pourrait être entendu sur une cassette audio inédite, disant aux tortionnaires présumés du journaliste: «Faites-le dehors; vous allez m’attirer des ennuis. « 

Le journal a déclaré qu’un des tortionnaires avait répondu: « Tais-toi si tu veux vivre à ton retour en Arabie saoudite. »

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo s’est entretenu aujourd’hui à Ankara avec le président Recep Tayyip Erdogan, qui a déclaré que certaines zones du consulat d’Istanbul avaient été repeintes avant que les autorités turques ne soient autorisées à enquêter.

M. Pompeo a rencontré hier le roi Salman, le prince héritier et ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir. M. Pompeo a déclaré qu’ils avaient promis de mener une « enquête complète et transparente » et de « tenir pour responsable toute personne liée à cet acte répréhensible … ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.